Alexis Vadeboncoeur

Alexis Vadeboncoeur: la cause est reportée

Trois-Rivières — La cause d’Alexis Vadeboncoeur, ce jeune homme bien connu pour ses démêlés judiciaires et son arrestation musclée en février 2013 par les policiers de Trois-Rivières, a été reportée au 20 novembre.

Lors de son retour devant le tribunal, son avocat Me René Duval a demandé un délai supplémentaire pour discuter avec le procureur de la Couronne puisqu’il venait tout juste de recevoir les certificats d’analyse des substances saisies sur son client. 

Tout dépendant de l’issue de ces discussions, il pourrait prendre une position sur la suite des procédures le 20 novembre.

Rappelons que le jeune homme avait été condamné à purger une peine de quatre ans et demi de prison après avoir plaidé coupable, le 3 avril 2014, à une série d’accusations dont deux vols qualifiés dans la même pharmacie. 

En mars dernier, il avait été libéré d’office après avoir purgé les deux tiers de sa peine. Toutefois, de sévères conditions lui avaient été imposées, dont l’interdiction de consommer drogue et alcool et de se rendre dans les bars. 

Or, le 24 juillet dernier, dans le cadre de sa libération conditionnelle, il avait été arrêté par les policiers de Trois-Rivières à la demande de son agente de surveillance. 

Cette dernière venait de constater que le jeune homme avait brisé l’une de ses conditions de libération en échouant un test de dépistage de drogue. Lors de la fouille, les policiers avaient ensuite retrouvé sur lui du cannabis et des méthamphétamines. 

Sa libération conditionnelle avait donc été suspendue et Vadeboncoeur ramené devant les tribunaux pour y être accusé de possession de cannabis et de méthamphétamines.