Alexandre Courtemanche

Alexandre Courtemanche remis en liberté

Alexandre Courtemanche a été remis en liberté une deuxième fois en deux semaines. L'individu accusé d'avoir proféré une menace de causer la mort ou des lésions corporelles aux élèves de l'école Centrale à La Tuque a dû intégrer une thérapie dès sa libération vendredi.
Les deux avocats ont consenti à sa remise en liberté pour qu'Alexandre Courtemanche puisse intégrer une thérapie de 12 semaines pour ses problèmes de consommation. 
Il devra également se soumettre à plusieurs autres conditions. Il devra avoir un suivi après la thérapie, garder la paix, ne pas consommer d'alcool, rester chez sa mère et respecter un couvre-feu. Il lui sera également interdit de se présenter à l'école Centrale. Il sera de retour devant le tribunal en septembre.
Rappelons que l'individu avait été relâché le 12 mai dernier après que l'expert qui a rédigé le rapport sur sa responsabilité criminelle eut conclu que l'individu n'avait aucune pathologie psychiatrique sous-jacente. Il avait plutôt indiqué qu'il s'agissait de psychose en raison d'abus de substances. 
Alexandre Courtemanche avait été arrêté quelques heures après sa libération après avoir été vu à trois reprises avec de la bière.