Albert-Abraham Krespine de nouveau arrêté

Trois-Rivières — Alors que la Direction des poursuites criminelles et pénales a entrepris des procédures devant la Cour supérieure pour ramener Albert-Abraham Krespine en prison, voilà que ce dernier aurait décidé, en quelque sorte, de se livrer lui-même.

Il a en effet été arrêté jeudi à Montréal par la Sûreté du Québec pour avoir brisé ses conditions de remise en liberté et pour avoir continué à faire la promotion du cannabis. Tel que l’a précisé le procureur de la Couronne, Me Julien Beauchamp-Laliberté, le suspect aurait notamment fait la promotion et la publicité de ses commerces sur sa page Facebook. Il a donc comparu vendredi au palais de justice de Trois-Rivières. La Couronne s’est évidemment objectée à sa remise en liberté. Son enquête sur caution a été fixée au 10 décembre.

Rappelons que Krespine est le propriétaire de l’Association des consommateurs de cannabis médical du Québec (ACCMQ). Via ce regroupement, il est soupçonné avoir vendu des franchises de ses boutiques connues sous le nom de 710 ou Th City (dans la région, l’une est située à Shawinigan et l’autre à Trois-Rivières) et d’avoir incité les détenteurs de franchises à produire et à vendre du cannabis sans avoir les autorisations légales de Santé Canada. Il avait été arrêté en octobre dernier puis libéré sous conditions malgré ses nombreux antécédents judiciaires en matière de stupéfiants et fraude.

Dans une requête en révision de l’ordonnance de remise en liberté qui a été déposée le 11 novembre, Me Beauchamp-Laliberté soutient que la décision du juge de première instance comporte des erreurs et qu’elle est manifestement inappropriée. Il demandait donc à la Cour supérieure d’ordonner la détention d’ici à la fin des procédures judiciaires intentées contre lui. Il est toujours en attente d’une audition à ce sujet.