On voit ici Reda Benabeb lors de sa comparution au palais de justice de Trois-Rivières.

Agression en direct sur Facebook: Reda Benabed sera évalué sur sa responsabilité criminelle

Trois-Rivières — Reda Benabed, cet individu soupçonné être l’auteur d’une agression au couteau diffusée en direct sur Facebook, fera l’objet d’une évaluation psychiatrique sur sa responsabilité criminelle au moment des événements.

Lors du retour du prévenu devant le tribunal lundi matin au stade de l’enquête sur remise en liberté, son avocat, Me Louis R. Lupien, a en effet expliqué au juge Jacques Trudel qu’il serait fort opportun d’envoyer Reda Benaded subir une telle évaluation. Il a notamment rappelé que son client avait déjà été déclaré non-criminellement responsable dans le passé. Parmi les motifs invoqués, Me Lupien a indiqué que son client ne prenait plus sa médication pour ses problèmes de santé mentale.

Le prévenu a d’ailleurs confirmé qu’un diagnostic de schizophrénie paranoïde avait été émis par un médecin en 2013. Enfin, les circonstances pour le moins inhabituelles de l’agression ont également contribué à soulever un doute sur sa responsabilité criminelle.

La procureure de la Couronne, Me Eve-Lyne Goulet, ne s’est d’ailleurs pas opposée à la demande de son confrère. Elle n’a pas caché avoir elle aussi certains questionnements.

Le juge Trudel a donc ordonné la tenue de cette évaluation. Du coup, l’enquête sur caution a été reportée. Reda Benaded reviendra en cour le 12 septembre.

L’agression serait survenue le 23 juillet au domicile du suspect. Selon la Direction de la police de Trois-Rivières, une dispute a éclaté vers 17 h entre le suspect et Émilien Turcotte, âgé de 22 ans. Une altercation physique s’en est suivie et a mené à l’agression à l’arme blanche. Le tout était diffusé en direct sur Facebook. Ce sont des participants à la discussion qui ont d’ailleurs alerté les autorités en donnant l’adresse du lieu de l’agression armée.

Pendant ce temps, le suspect a démarré une seconde diffusion en direct dans laquelle il s’est exprimé face à ce qui venait tout juste de survenir. On voit ensuite les policiers entrer chez l’homme et procéder rapidement à son arrestation.

Enfin, dans une autre vidéo publiée sur Facebook, on voit la victime exposer ses blessures à ses abonnés. Turcotte, un vidéaste très actif sur les médias sociaux, a été transporté à l’hôpital, souffrant de blessures mineures et a reçu son congé quelques heures après son admission.

Reda Benabed a par la suite été accusé de voies de fait armées, voies de fait causant des lésions corporelles et de bris de probation. Bien connu des milieux judiciaires, il compte plusieurs antécédents dont des vols qualifiés, du leurre, de la possession de pornographie juvénile.

Émilien Turcotte se retrouve aussi devant la justice pour entrave. Il aurait fourni une fausse identité aux policiers.