Francis Saint-Jean est accusé d’avoir délibérément foncé sur deux policiers jeudi soir, au centre-ville de Trois-Rivières.

Agression de policiers: Francis Saint-Jean accusé

TROIS-RIVIÈRES — Francis Saint-Jean, un individu de 34 ans de Trois-Rivières, devra faire face à la justice après avoir délibérément foncé sur deux policiers avec son véhicule, qu’il conduisait vraisemblablement avec les capacités affaiblies par l’alcool. L’un des deux policiers dans cette affaire a d’ailleurs subi de légères blessures, et a depuis reçu son congé de l’hôpital.

L’événement, rappelons-le, s’est produit jeudi soir vers 18 h 15 sur la rue Notre-Dame Centre, alors que le centre-ville de Trois-Rivières était bondé. Les policiers qui effectuaient la circulation à l’intersection de la rue des Forges ont entendu un crissement de pneus, et ont fait signe au véhicule fautif de s’immobiliser. Ce dernier a toutefois refusé de le faire, et a plutôt délibérément foncé sur un premier policier qui a pu éviter la collision. Il a ensuite foncé sur un second policier qui lui, a été heurté par le véhicule et projeté au sol. Le suspect a ensuite pris la fuite.

Les témoins de l’événement ont permis d’identifier le véhicule fautif et le numéro de la plaque d’immatriculation. Les policiers sont alors allés cueillir le suspect chez lui, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, peu de temps après. À leur arrivée, ils ont également constaté des symptômes évidents de capacités affaiblies par l’alcool. Le suspect a échoué l’ivressomètre.

Le policier blessé dans cette histoire a été transporté à l’hôpital pour soigner des blessures mineures et a reçu son congé de l’hôpital au cours de la nuit de jeudi à vendredi. Il aurait notamment souffert de contusions.

Francis Saint-Jean fait maintenant face à des accusations de conduite dangereuse, voies de fait armées sur deux agents de la paix, conduite avec les capacités affaiblies, conduite avec plus de 80 mg d’alcool par 100 ml de sang, délit de fuite et bris de probation. Le suspect avait en effet des antécédents en matière de conduite avec les capacités affaiblies et de violence conjugale, pour lesquels il était sous le coup d’une probation.

Le procureur de la Couronne, Me Julien Beauchamp-Laliberté, s’est objecté à sa remise en liberté. «La poursuite s’est objectée à la remise en liberté notamment à cause de ses antécédents judiciaires, mais également à cause des circonstances de l’accident. Dans les trois dernières semaines à Trois-Rivières, il y a eu trois événements similaires impliquant des délits de fuite», a rappelé Me Beauchamp-Laliberté.

Il devra revenir devant le juge ce lundi afin de fixer une date pour son enquête sur caution, à la demande de son avocat, Me Jean-François Lauzon. Le suspect demeure détenu d’ici là. Me Beauchamp-Laliberté a par ailleurs fait savoir que la Couronne avait l’intention de demander à ce que l’individu demeure détenu pour le reste des procédures, «notamment pour protéger le public mais aussi pour assurer une saine administration de la justice», a-t-il ajouté.

Autre policière blessée

Un autre événement impliquant un délit de fuite qui a, cette fois-ci, causé de graves blessures à une policière est par ailleurs survenu jeudi à Princeville, dans le Centre-du-Québec. La policière de la Sûreté du Québec avait été appelée à intervenir après un vol d’essence survenu dans une station service de Princeville. Le véhicule suspect a été intercepté sur la route 116 à Plessisville.

Alors que la policière faisait son intervention auprès du véhicule suspect, le conducteur a remis son véhicule en marche à haute vitesse. La policière s’est retrouvée accrochée au véhicule et elle a subi des blessures, entre autres en faisant une chute au sol. Le véhicule a ensuite pris la fuite.

La policière a été transportée à l’hôpital pour soigner de sérieuses blessures, mais sa vie ne serait pas en danger. 

Le véhicule suspect a été intercepté vers 17 h à Dosquet. Les trois occupants du véhicule, trois hommes de 21 ans de Montréal, ont été arrêtés. Deux d’entre eux ont comparu vendredi au palais de justice de Victoriaville. Il s’agit de Rayan-Alexandre Laroussi et Ilyass Oudadsse, de Montréal. Ils font tous deux face à des accusations d’agression armée, conduite dangereuse et délit de fuite causant des lésions. Le troisième passager a été libéré sous promesse de comparaître à une date ultérieure. 

L’automobile impliquée a été saisie pour expertise. Une somme de 5200 $ a été saisie dans le véhicule.