Le joueur du Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston, Louis-Étienne Leblanc.

Agression au hockey: Kevin Talbot plaide coupable

Kevin Talbot, l'un des deux anciens joueurs du Blizzard de Saint-Gabriel accusés d'avoir agressé le défenseur Louis-Étienne Leblanc du BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston, a finalement disposé de ses dossiers.
Lors de son retour au palais de justice de Joliette le 7 juillet dernier, l'individu de 27 ans, domicilié à Saint-Michel-des-Saints, a en effet plaidé coupable à l'accusation d'agression armée.
Il a cependant bénéficié d'une absolution conditionnelle. Kevin Talbot devra également faire un don de 2000 $ au CAVAC, en plus de se soumettre à une probation de deux ans. Il s'agit d'une suggestion commune de sentence des parties qui a été entérinée par le juge Jean Roy.
Rappelons que le 14 mars 2015, lors du quatrième match de la série opposant le Blizzard au BigFoot dans la Ligue de hockey senior A de la Mauricie, la période d'échauffement avait dégénéré à l'aréna de Saint-Gabriel-de-Brandon.
Pendant une mêlée générale, Louis-Étienne Leblanc avait été sauvagement attaqué. Talbot avait quitté sa zone pour faire un double échec à Leblanc. Puis, un autre joueur du Blizzard, Philippe Mailhot, en aurait profité pour lui asséner un coup de poing au visage.
Transporté à l'hôpital en ambulance, le hockeyeur s'en était finalement tiré avec une double fracture du visage qui avait nécessité une opération de cinq heures.
Au terme d'une enquête de la Sûreté du Québec, Talbot avait donc été accusé d'agression armée. Mailhot doit pour sa part répondre à une accusation de voie de fait grave. Sa cause sera ramenée devant le tribunal le 8 septembre au stade de l'orientation.