Agression armée à La Tuque: 12 mois d’emprisonnement pour Francis Fournier

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
LA TUQUE — Francis Fournier a été condamné à 12 mois d’emprisonnement en lien avec une agression armée qui s’est déroulée à la sortie des bars au mois de juillet 2018 à La Tuque. L’accusé avait été déclaré coupable d’avoir commis des voies de fait graves et d’avoir eu en sa possession une arme dans un dessein dangereux lors de son dernier passage devant le Tribunal.

«Je suis désolé de ce que j’ai fait», a lancé Francis Fournier avant que le juge prononce la sentence.

Rappelons que les événements se sont produits après une soirée bien arrosée dans un bar du centre-ville de La Tuque. Une altercation a éclaté entre Francis Fournier et la victime. L’accusé aurait alors donné trois coups de couteau à la victime, un au thorax, un a l’abdomen et l’autre au bras. Depuis l’événement, la victime doit vivre avec des séquelles.

«Pendant un certain temps, le plaignant n’a plus été en mesure de bouger son bras. Il avait perdu la mobilité (de son bras)», a indiqué la procureure.

«Monsieur devra subir une seconde opération au niveau de son pouce. Il n’était pas ou peu en mesure de le bouger. Évidemment, il va y avoir une réhabilitation par la suite», a-t-elle ajouté.

Lors de cette soirée de juillet 2018, Francis Fournier avait, à quelques reprises, sorti un couteau alors qu’il était dans le bar. Les événements ont été captés par les caméras de surveillance du bar. L’individu aurait même été averti par un employé de ne plus sortir le couteau en question.

Francis Fournier avait été arrêté le lendemain de l’agression devant l’école forestière de La Tuque. Lors de l’enquête, les vêtements qu’il portait le soir de l’événement avaient été retrouvés imbibés de sang dans la poubelle devant son appartement. L’ADN de la victime se retrouvait sur les vêtements de Francis Fournier. Le couteau n’a toutefois jamais été retrouvé.

Son avocate, Me Pénélope Provencher, a indiqué au Tribunal que l’accusé avait des remords et des regrets depuis les événements. Elle a également fait état de la reprise en main de son client.

Le juge David Bouchard a entériné, mardi, la suggestion commune de sentence de la procureure de la Couronne et de l’avocate de la défense. Selon le Tribunal, elle est appropriée dans les circonstances.

Francis Fournier a été condamné à 12 mois d’emprisonnement. Il devra se soumettre à une probation de deux ans, dont 18 mois avec suivi à sa sortie de prison.