L'agression avait été filmée et diffusée sur les réseaux sociaux.

Agression à Val-Mauricie: trois autres jeunes arrêtés

Trois autres adolescents ont été arrêtés par la Sûreté du Québec en lien avec l'agression survenue sur les terrains de l'école secondaire Val-Mauricie, le 11 avril dernier.
Les jeunes visés par ces nouvelles arrestations ont été arrêtés pour avoir encouragé le suspect à frapper sa victime.
On se souviendra qu'à la sortie des classes, le 11 avril dernier, une violente bagarre a éclaté sur les terrains de l'école. Un jeune adolescent s'est mis à frapper à coups de poing et de pied un autre camarade d'école, alors qu'il était filmé par un autre jeune. Les images ont ensuite été diffusées sur les médias sociaux.
Sur la vidéo, on pouvait clairement entendre d'autres jeunes encourager l'agresseur à poursuivre et à frapper sa victime, qui était au sol et qui tentait de se protéger en criant à son agresseur de cesser. L'agression, qui a duré environ 40 secondes, a finalement pris fin grâce à l'intervention d'une chauffeuse d'autobus.
La Sûreté du Québec indique que les trois jeunes arrêtés ont été libérés par sommation. C'est maintenant un procureur qui évaluera le dossier afin de savoir si des accusations seront déposées contre ces trois personnes soupçonnées de s'être rendues complices de cette agression.
Rappelons qu'à la suite de cette agression, la Commission scolaire de l'Énergie avait demandé à la direction de l'école de renforcer les mesures de sécurité et de surveillance à la sortie des classes. 
Des mesures avaient également été prises à l'endroit du jeune homme soupçonné dans cette histoire d'agression. Ce jeune homme avait d'ailleurs été mis en état d'arrestation le lendemain de la diffusion de la vidéo. Il pourrait faire face à plusieurs chefs d'accusation et devra comparaître ultérieurement devant le Tribunal de la jeunesse.
Jeudi, la Commission scolaire n'était pas en mesure de dire si des mesures avaient également été prises à l'endroit des trois autres jeunes désormais soupçonnés d'être impliqués dans cette affaire.