Patrice St-Amand est détenu.
Patrice St-Amand est détenu.

Agression à l’hôtel Central de Parent: Patrice St-Amand responsable criminellement

La Tuque — Patrice St-Amand, cet individu accusé de tentative de meurtre sur Sylvie Lachapelle, est responsable criminellement selon l’évaluation psychologique ordonnée par le tribunal en janvier dernier. Il a également comparu, mardi, pour une nouvelle accusation concernant l’entreposage négligent d’armes à feu.

Son avocat a comparu pour lui par téléphone en raison de la pandémie de COVID-19. Il a enregistré un plaidoyer de non-culpabilité. Patrice St-Amand reviendra devant le juge le 9 juin prochain.

Lors de son dernier passage en cour, l’accusé avait indiqué n’avoir aucun souvenir des événements. La juge avait alors ordonné que St-Amand soit évalué sur sa responsabilité criminelle.

Rappelons que Patrice St-Amand est accusé de tentative de meurtre après un incident au bar de l’hôtel Central dans le village de Parent, en Haute-Mauricie.

Sylvie Lachapelle, la copropriétaire de l’hôtel Central, qui aurait tenté de calmer le suspect en janvier dernier, se serait fait agresser à coups de poing et coups de pied. La violente scène aurait d’ailleurs été filmée par une caméra de surveillance.

Patrice St-Amand est accusé également d’incendie criminel, de délit de fuite, d’introduction par effraction et pour plusieurs accusations de voies de fait et de menace de mort.

Il est également accusé dans un autre dossier concernant un événement qui aurait eu lieu durant le Festival western de Saint-Tite. On parle, entre autres, de voies de fait sur des agents de sécurité et une infirmière, de menace de mort et bris d’engagement.

Rappelons que l’ancienne conseillère municipale du secteur de Parent, Sylvie Lachapelle, avait dû subir une importante opération à Trois-Rivières après l’agression. Elle a subi une fracture du crâne, a eu la mâchoire déplacée et l’os situé sous son oeil a été égrené.