De nombreux objets auraient été volés dans une maison de Parent qui fait l’objet d’une ordonnance de blocage.

Accusé d’introduction par effraction et de vol, Yanick L’Espérance n’est pas libéré

La Tuque — Yanick L’Espérance, un individu de Parent, a été accusé d’introduction par effraction et de vol, jeudi, au palais de justice de La Tuque. De nombreux objets auraient été volés dont des électroménagers et des outils dans une maison de Parent qui fait l’objet d’une ordonnance de blocage.

La Couronne s’est opposé à la remise en liberté de Yanick L’Espérance lors d’une brève comparution devant la juge Annie Vanasse. L’homme de 44 ans reviendra devant le tribunal le 6 août au stade de l’enquête sur remise en liberté.

Il faut dire que c’est la troisième fois que la maison située au 33, rue de la Montagne à Parent, en Haute-Mauricie, se retrouve au cœur de procédures judiciaires.

En mai 2018, Pascal Rocheleau avait été arrêté à cette adresse pour du trafic de stupéfiants. Il a d’ailleurs été condamné à 33 mois d’emprisonnement qu’il purge toujours à l’heure actuelle. Les biens qui ont été dérobés à l’intérieur de la maison à la fin du mois de juillet appartiendraient d’ailleurs à Pascal Rocheleau selon nos informations.

En décembre 2018, un deuxième individu est arrêté à la même adresse pour du trafic de stupéfiants. James Perron avait été condamné à 21 mois d’emprisonnement.

Une requête pour saisir la maison comme bien infractionnel avait alors été faite et une ordonnance de blocage avait été rendue. Le débat sur la saisie devrait avoir lieu le 28 août prochain.