Accusé d'incendie criminel, il veut faire entendre 50 témoins

Le dossier de Jean Sigman a été remis une nouvelle fois jeudi, au palais de justice de Trois-Rivières. Mais le juge Jacques Lacoursière a bien avisé l'accusé que son dossier devra avoir progressé lorsqu'il reviendra en cour le 12 mars.
Sigman, 60 ans, fait face à des accusations de voies de fait causant des lésions corporelles et d'incendie criminel. Il aurait profité d'une libération conditionnelle pour allumer des incendies dans des immeubles de Saint-Jean-des-Piles et de Trois-Rivières en 2011 et en 2012. L'objectif aurait été de toucher les primes d'assurances.
L'homme a été accusé en octobre 2012. Plusieurs avocats se sont succédé dans cette cause, si bien que Sigman va maintenant se représenter seul.
L'accusé a demandé au procureur de la Couronne, Me Benoît Larouche, des compléments de preuve. Jean Sigman a mentionné jeudi qu'il lui manquait notamment des rapports de police.
Me Larouche affirme toutefois qu'il a rempli son mandat et qu'il a fourni tout ce qu'il avait à remettre. De plus, l'avocat de la Couronne a précisé que Sigman avait l'intention de faire entendre 50 témoins. Si on tient compte de la vingtaine de témoins que la Couronne veut appeler à la barre, le procès qui s'annonce va durer quelques semaines.
Le juge Lacoursière a invité à plusieurs reprises le prévenu à prendre les services d'un avocat. Le président du tribunal a indiqué qu'il serait avantageux pour lui de faire appel à un avocat afin de s'assurer d'une défense pleine et entière.
À tout le moins, Sigman pourrait consulter un avocat afin de se préparer s'il veut vraiment se représenter seul. L'accusé a répété qu'il se représentera lui-même.
Me Larouche a pour sa part souligné qu'il était prêt à procéder dans ce dossier et qu'il attend qu'on fixe une date de procès. Tout en relevant le droit d'un accusé de se représenter seul, Me Larouche a rappelé au juge Lacoursière que si c'était le cas, il ne baissera pas pavillon pour autant.
Le juge a accepté d'accorder ce délai à Jean Sigman tout en lui rappelant que ce qui comptait était d'envisager de mener les procédures avec un avocat.