Steeve Claing Forget reviendra en cour le 23 novembre.

Accusé de tentative de meurtre contre sa conjointe

TROIS-RIVIÈRES — Steeve Claing Forget, 34 ans, a comparu lundi en fin de journée au palais de justice de Trois-Rivières où il a été accusé de plusieurs infractions, soit de tentative de meurtre contre la présumée victime, de voies de fait graves, de voies de fait causant des lésions corporelles et de harcèlement.

Il est aussi accusé de menaces de mort contre elle et ses enfants.

À la lumière des crimes qui lui sont reprochés, la Couronne s’est opposée à sa remise en liberté. 

Son avocat, Me Matthieu Poliquin, a demandé à ce que l’enquête sur caution soit reportée pour la forme au 23 novembre. D’ici là, l’individu demeure détenu. Même à partir de la prison, il lui est interdit d’entrer en contact avec la présumée victime.  

Les gestes qui sont reprochés à Forget se seraient produits le 15 novembre. 

La plainte a toutefois été déposée dans la nuit de samedi à dimanche, le week-end dernier. 

Dimanche, des policiers de la Sûreté du Québec sont allés au domicile de Forget pour l’arrêter, mais il n’était pas là. Un périmètre avait même été établi.  

«Il s’est finalement rendu au poste de Louiseville lundi matin, car il savait qu’il était recherché. Nous l’avons donc arrêté sur place», explique la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la SQ.