Accusé d'avoir volé un piéton à la pointe d'une arme

Mathieu Gill a comparu, mercredi, au palais de justice de La Tuque en lien avec des événements survenus au centre-ville de La Tuque au cours des derniers jours.
Il fait face à trois chefs d'accusation soit d'avoir commis un vol qualifié, d'avoir utilisé une fausse arme à feu lors d'un vol qualifié et de s'être évadé d'une garde légale.
Le 3 mai, aux alentours 2 h du matin, Mathieu Gill aurait interpellé un individu sur la rue Commerciale, près de la pharmacie, avec une arme de poing. Il lui aurait alors volé sa montre et la chaîne qu'il avait au cou. La victime a été blessée légèrement à une main.
Le suspect a été rapidement identifié dans cette histoire. Il a été interpellé par les policiers de la Sûreté du Québec, mais aurait pris la fuite le 7 mai. L'individu au lourd passé criminel s'est livré lui-même en se présentant au palais de justice de Trois-Rivières mardi.
La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté. Il reviendra devant le juge jeudi pour son enquête sur remise en liberté.