Arrêté le 28 octobre, Samuel Cloutier a finalement reçu 28 chefs d'accusation contre lui en lien avec 24 délits commis en l'espace d'un mois et demi, dont plusieurs dans le secteur Grand-Mère à Shawinigan.

Accusé d'avoir commis 24 vols en un mois et demi

L'arrestation de Samuel Cloutier aura finalement permis à la Sûreté du Québec de résoudre une vague de vols par effraction dans des commerces de Shawinigan.
L'individu, qui avait déjà été accusé en octobre dernier de quatre vols qualifiés dans des commerces, a en effet comparu, mercredi, en lien avec 13 nouvelles accusations d'introductions par effraction et tentatives, toutes commises à Shawinigan. Ces nouveaux délits qu'on lui attribue ont été perpétrés entre le 23 septembre et le 19 octobre dernier.
Au total, Samuel Cloutier aurait visité 17 commerces de Shawinigan entre le 5 septembre et 19 octobre afin d'y commettre des vols ou des tentatives de vol.
À cela, il faut ajouter trois introductions par effraction et vols dans des commerces de Donnacona et Saint-Basile, tous réalisés le 12 octobre.
Les délits qu'on lui reproche de ne se terminent pas là: entre le 28 septembre et le 28 octobre, il aurait eu en sa possession un véhicule volé à Saint-Georges-de-Champlain et deux plaques d'immatriculation, également volées, d'où des accusations de recel. Finalement, il est accusé de bris d'engagements.
En résumé, le jeune homme doit donc faire face à 28 accusations pour 24 délits différents commis en un mois et demi.
Commerçants soulagés
Dans le secteur Grand-Mère, où la majeure partie des crimes ont été commis, certains commerçants ont évidemment poussé un soupir de soulagement en apprenant que la vague de vols avait été élucidée. «On se doutait bien que les vols étaient tous reliés au même individu. C'est une bonne nouvelle qu'il ait été associé à ces vols. C'est sécurisant d'apprendre ça», a indiqué Audrey Hould, employée du salon de coiffure La Boîte à style.
Pour sa part victime de deux vols relié à l'accusé, les 5 et 23 septembre, le propriétaire du dépanneur Le Complexe, de la 5e Avenue, ne croit toutefois pas que le secteur est au bout de ses peines malgré l'arrestation et les accusations déposées.
«Je suis bien content que le coupable ait été attrapé, mais on s'entend qu'il y en a encore pas mal d'autres. Ça ne cessera pas nécessairement les vols dans le secteur. Il y a trois semaines à peine, mon commerce a été défoncé et on a volé des cigarettes et de la bière. Et il y en a eu d'autres dans le coin de Saint-Georges et même à Saint-Tite», a commenté au Nouvelliste, Jean Bordeleau.
Toujours détenu
Lors du retour en cour de Samuel Cloutier, mercredi, la Couronne s'est de nouveau objectée à sa remise en liberté. Son avocat, Me Alain Blanchard, a demandé à ce que l'enquête sur caution soit reportée au 28 novembre.
Samuel Cloutier est un individu de 25 ans mais qui compte déjà de multiples antécédents judiciaires en matière de drogue, violence et vol. Il a d'ailleurs des causes pendantes pour des crimes commis en 2013, soit voies de fait, menaces de mort et bris d'engagement dans la région de Québec.
Cloutier avait été arrêté le 28 octobre dans le secteur de Grand-Mère par les policiers de la Division des enquêtes régionales de la Mauricie - Centre-du-Québec. Une perquisition avait par la suite été effectuée dans sa résidence à Grand-Mère et dans deux véhicules, dont celui dans lequel il avait été intercepté.
Lors de sa comparution le 30 octobre, il avait été accusé de quatre vols qualifiés et de port de déguisement. Les gestes qui lui sont reprochés auraient été commis le 5 septembre au dépanneur Le Complexe, le 11 septembre à l'épicerie Tousignant, le 12 septembre au dépanneur Hualon Wang et le 19 octobre à l'épicerie Marchand.
On l'accusait aussi de trois chefs de recel et de bris d'engagement.
Dans la même foulée, on lui reproche d'avoir commis trois introductions par effraction et des vols dans des commerces de Donnacona et de Saint-Basile le 12 octobre dernier.
Mercredi, il a comparu pour dix introductions par effraction et trois tentatives d'introductions par effraction. Les commerces visés sont nommés dans le tableau ci-dessous.
Les délits reprochés à Samuel Cloutier
5 septembre 2014
Dépanneur le Complexe de Grand-Mère Vol qualifié - port de déguisement
11 septembre 2014
Épicerie Tousignant de Shawinigan Vol qualifié - port de déguisement
12 septembre 2014
Dépanneur Hualon Wang de Shawinigan Vol qualifié - port de déguisement
23 septembre 2014
Dépanneur le Complexe de Grand-Mère Introduction par effraction - vol
24 septembre 2014
Clinique dentaire Bellerive de Grand-Mère Introduction par effraction - vol
27 septembre 2014
Ordi Express de Grand-Mère Introduction par effraction - vol
Entre le 28 septembreet le 28 octobre 2014
Recel d'un véhicule volé à Saint-Georges-de-Champlain
1er octobre 2014
Clinique dentaire Dupuis et Lacombe Introduction par effraction -  vol
2 octobre 2014
Clinique dentaire Gagnon et Létourneau Introduction par effraction - vol
3 octobre 2014
Dépanneur de la 15e de Grand-Mère Introduction par effraction - vol
4 octobre 2014
Salon de coiffure La Boîte à Style de Grand-Mère Introduction par effraction - vol
5 octobre 2014
Superclub Vidéotron de Grand-Mère Introduction par effraction
6 octobre 2014
Salon de coiffure Impulsion de Grand-Mère Introduction par effraction - vol
8 octobre 2014
Club Vidéo International de Shawinigan-Sud Introduction par effraction - vol
9 octobre 2014
Centre Multi-Beauté de Grand-Mère Tentative d'introduction par effraction
9 octobre 2014
Shopping VIP de Shawinigan-Sud Tentative d'introduction par effraction
12 octobre 2014
Superclub Vidéotron de Donnaconna Introduction par effraction - vol
12 octobre 2014
Tigre Géant de Donnaconna Introduction par effraction - vol
12 octobre 2014
Unimat de Saint-Basile Introduction par effraction - vol
19 octobre 2014
Épicerie Marchand de Grand-Mère Vol qualifié - port de déguisement
19 octobre 2014
Superclub Vidéotron de Shawinigan Tentative d'introduction par effraction
Entre le 17 octobre et le 19 octobre 2014
Recel d'une plaque d'immatriculation volée
28 octobre 2014
Recel d'une plaque d'immatriculation volée