L'accident s'est produit à l'intersection de l'autoroute 55 et de la route 226.
L'accident s'est produit à l'intersection de l'autoroute 55 et de la route 226.

Accident mortel sur la 55 à Saint-Célestin: le camionneur pourrait s'être endormi

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
SAINT-CÉLESTIN — Il est possible que l'accident de la route ayant causé la mort d'un automobiliste, lundi matin à Saint-Célestin, ait été causé par la fatigue au volant éprouvé par le chauffeur du camion impliqué dans la collision.

Selon les informations fournies par la Sûreté du Québec, l'accident s'est produit vers 5 h 30 à l'intersection de l'autoroute 55 et de la route 226. 

«Un poids lourd, qui était vide, circulait en direction sud. À l'intersection de la route 226, un véhicule a tourné vers le nord et il y a eu une collision. La victime est un homme de 30 ans de Shefford, en Estrie», explique le sergent Marc Tessier, porte-parole de la SQ.

La SQ a amorcé une enquête afin de comprendre ce qui a pu se passer à cette intersection munie de feux de circulation. La fatigue au volant pourrait être un des facteurs ayant joué un rôle dans cet accident.

«Selon les premiers éléments de l'enquête, le conducteur du camion pourrait s'être endormi au volant. Mais l'enquête n'est pas terminée», ajoute le porte-parole de la SQ, en précisant que l'alcool a été écarté de l'équation.

Une équipe du contrôle routier a été sur place lundi matin.

Les pinces de désincarcération ont été nécessaires pour sortir le conducteur du véhicule utilitaire sport. L'homme a été transporté à l'hôpital où son décès a été constaté. Son identité devrait être révélée mardi.

Un technicien en enquête sur les collisions a été dépêché sur les lieux. Une équipe du contrôle routier s'est chargé de vérifier le camion lourd. Un coroner a aussi été envoyé sur place.

La SQ confirme qu'une expertise sera effectuée sur les deux véhicules impliqués dans cet autre accident mortel à survenir sur l'autoroute 55.

La fermeture de l'intersection formée par l'autoroute 55 et la route 226 a entraîné un important ralentissement de la circulation dans le secteur.

Le travail des spécialistes a forcé la fermeture du secteur à la circulation automobile durant plusieurs heures, amenant le ministère des Transports du Québec à mettre en place des voies de contournement. 

La circulation a repris son cours normal vers 13 h.

Un conducteur d'expérience

C'est un camion de l'entreprise Transport Gilles Lafortune, située à Saint-Paul, près de Joliette, qui a été impliqué dans cet accident. Selon l'entreprise spécialisée dans le transport de volailles, le conducteur compte une dizaine d'années d'expérience.

La compagnie va offrir un programme de soutien à son employé, assurément secoué par l'accident.