À la suite de l’accident, la CNESST a interdit à l’employeur d’utiliser la pompe à haute vélocité et l’installation électrique qui y est associée ainsi que de nettoyer des lignes de production à l’aide de la pompe à haute vélocité.
À la suite de l’accident, la CNESST a interdit à l’employeur d’utiliser la pompe à haute vélocité et l’installation électrique qui y est associée ainsi que de nettoyer des lignes de production à l’aide de la pompe à haute vélocité.

Accident de travail mortel chez Margarine Thibault: gestion déficiente de l’inspection et de l’entretien d’un équipement en cause

Trois-Rivières — C’est en raison d’une gestion déficiente de l’inspection et de l’entretien du circuit électrique du système moteur-pompe qu’il manipulait alors qu’il s’affairait à nettoyer une ligne de production que Daniel Moreau est mort électrocuté, le 5 octobre 2019 en soirée, à l’usine Margarine Thibault de Trois-Rivières.

À RELIRE: Un accident de travail coûte la vie à un employé de Margarine Thibault

Accident de travail chez Margarine Thibault: «Il y a beaucoup d’émotions dans l’air»

La Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a dévoilé, mercredi, les conclusions de son enquête relative à ce tragique accident de travail. 

Selon le rapport, le travailleur décédé et un collègue effectuaient les tâches auxquelles ils avaient été assignés lorsqu’un «contact entre le conducteur de continuité des masses et une des phases du connecteur d’alimentation a mis les pièces métalliques du système moteur-pompe sous une tension de 600 volts». 

M. Moreau a reçu cette décharge mortelle lorsqu’il est revenu à la pompe pour fermer avec ses mains la valve de purge fixée à la tuyauterie métallique de l’équipement en question. Les secours ont alors été appelés sur les lieux et M. Moreau a été transporté à l’hôpital, où son décès a été constaté. 

À la suite de l’accident, la CNESST a interdit à l’employeur d’utiliser la pompe à haute vélocité et l’installation électrique qui y est associée ainsi que de nettoyer des lignes de production à l’aide de la pompe à haute vélocité. L’employeur a donc dû fournir une méthode de travail sécuritaire spécifique à cette tâche. En réponse à cette demande, Margarine Thibault a transmis une attestation d’un ingénieur pour l’installation permanente qui sera dorénavant utilisée pour le nettoyage des lignes de production. Les opérations de nettoyage des lignes de production à l’aide d’une pompe à haute vélocité ont donc été à nouveau autorisée. 

De plus, la CNESST a délivré un constat d’infraction à Margarine Thibault. Pour ce type d’infractions, le montant de l’amende varie entre 17 179 $ et 68 721 $ pour une première offense et peut atteindre 343 607 $ en cas de récidive.