Ayrton Climo a été blessé sérieusement lors d’un accident survenu le 1er août 2014.

Accident au Monaco de Trois-Rivières: le procès en novembre

Trois-Rivières — La poursuite de 26,3 millions de dollars intentée par un coureur blessé lors du Monaco de Trois-Rivières en 2014 fera l’objet d’un procès qui aura lieu du 2 au 20 novembre. Mais le portrait concernant les parties poursuivies dans cette affaire pourrait être modifié, l’organisation ASN Canada s’étant retirée de la Fédération internationale de l’automobile.

Ayrton Climo, un jeune Américain, et sa famille poursuivent le Monaco de Trois-Rivières, ASN Canada FIA, l’organisation du Championnat de karting de l’est du Canada et le GP3R. Les Climo estiment que ces organisations sont solidairement responsables de l’accident du 1er août 2014 en raison de la négligence alléguée dans l’aménagement de la piste de course. Ayrton Climo a subi de sérieuses blessures à la suite de cet accident. Il devra vraisemblablement vivre avec des séquelles permanentes et sera probablement incapable de travailler. Voilà pourquoi le montant de la poursuite inclut 10,2 millions de dollars prévus pour les soins à prodiguer à Ayrton Climo, l’assistance et les équipements dont il aura besoin.

Entre-temps, ASN Canada annonce sur son site internet qu’elle a démissionné de la Fédération internationale de l’automobile à titre de représentante de cette dernière. La démission est effective depuis le 31 décembre 2019.

Quant au statut d’ASN Canada, le message du site web n’indique pas clairement si l’organisation a été dissoute, mais cette dernière mentionne qu’elle est en contact avec des parties potentiellement intéressées à lancer une nouvelle entité.

Le Nouvelliste a tenté d’obtenir des précisions quant au statut d’ASN Canada, mais l’approche effectuée auprès de cette organisation est restée sans réponse.

Me Stuart Kugler, l’avocat représentant la famille Climo dans cette affaire, a également lu sur le site internet d’ASN Canada la démission de l’organisme de la FIA. Mais pour le reste, il préfère se faire discret.


« «Je suis mal à l’aise de commenter ce développement avec les médias.» »
Me Stuart Kugler

Le greffe civil du palais de justice de Trois-Rivières confirme qu’ASN Canada FIA fait toujours partie des organisations visées par la poursuite de la famille Climo. Selon certaines informations, un jugement de responsabilité pourrait être rendu par la Cour supérieure contre ASN Canada à la suite du procès à venir. Mais l’exécution du jugement, à savoir le versement d’une somme d’argent pour compenser des dommages, pourrait poser problème, à moins qu’ASN Canada ait souscrit à une assurance qui couvre ce genre de réclamations. ASN Canada avait un contrat d’assurance pour le Monaco de Trois-Rivières de 2014.

Dominic Fugère, directeur général du GP3R, se fait aussi avare de commentaires concernant la prochaine étape de cette poursuite.

«Le dossier suit son cours et on laisse nos procureurs faire leur travail.»

Le GP3R n’aura d’autre choix que se défendre durant ce procès, car l’organisation a échoué dans sa tentative d’être exclue de la poursuite de 26,3 millions de dollars. Le GP3R plaidait l’abus de procédures, soutenant n’avoir aucun lien avec l’organisation du Monaco de Trois-Rivières.

Le juge Alain Bolduc a rejeté la demande du GP3R dans une décision rendue le 11 septembre. Le tribunal ne pouvait trancher sur cette question avant la tenue du procès qui pourrait reconnaître le GP3R en partie responsable des dommages subis par le coureur américain.

Montants réclamés par la poursuite

Ayrton Climo     25 487 432 $

Edward Climo   425 000 $

Lisa Climo         405 000 $

___________________________

TOTAL:    26 317 432 $