Abus sur une femme: Pierre Gagnon plaide coupable

Trois-Rivières — Au moment où son procès devait commencer, le Trifluvien Pierre Gagnon a décidé de disposer de ses dossiers en plaidant coupable, lundi, à un chef d’agression sexuelle envers une femme souffrant d’une maladie du système nerveux central.

Les événements étaient survenus en juin 2016 à Trois-Rivières, au domicile de la victime. Celle-ci devait se déplacer en fauteuil roulant. Pour des raisons reliées à son état de santé, elle avait consommé de la marijuana cette journée-là en compagnie d’un ami. Or, la drogue avait provoqué chez elle des vomissements. Elle s’était ensuite endormie. 

Gagnon en aurait alors profité pour se livrer à des gestes de masturbation et de fellation pendant qu’elle dormait. Le lendemain, la victime, soupçonnant de possibles abus en raison de vagues souvenirs, avait interrogé le suspect, qui lui avait finalement tout avoué. Il lui avait également écrit des excuses. Une plainte avait néanmoins été portée. 

Dans le cadre de son plaidoyer, les avocats Me Richard Poitras à la défense et Me Émilie Goulet à la Couronne ont convenu de reporter les plaidoiries sur la sentence au 29 mars. D’ici là, un rapport présentenciel sera fait pour guider le tribunal sur la peine appropriée à prononcer.