Jonathan Bettez

À surveiller... au palais de justice en 2018

Jonathan Bettez

Plusieurs causes judiciaires seront à surveiller au cours de l’année 2018 et tout particulièrement celle de Jonathan Bettez. Le 13 décembre dernier, il a été cité à subir un procès sur les dix accusations portées contre lui en lien avec des crimes de pornographie juvénile qui auraient été perpétrés entre novembre 2009 et août 2016. La cause a ainsi été reportée au 12 janvier en vue de planifier une conférence de gestion préparatoire devant la juge coordonnatrice. 

​Sylvain Duquette

Sylvain Duquette

Des développements sont à prévoir au cours des prochains mois dans le dossier de Sylvain Duquette, cet homme accusé d’être l’auteur d’un triple meurtre au Centre-de-la-Mauricie en avril dernier. Il devra en effet prendre position sur la suite des procédures judiciaires. Le dossier a été reporté au 12 février. L’homme aurait d’abord tué la conjointe de son père pour ensuite tenter de s’en prendre à son père. Il aurait plus tard assassiné sa belle-sœur et la cousine de celle-ci.

Marie-Lou Beauchamp-Filion

Marie-Lou Beauchamp-Filion

La cause de Marie-Lou Beauchamp-Filion, cette femme de 39 ans qui est accusée du meurtre prémédité de son enfant de deux ans, a été reportée au 29 janvier afin de permettre la communication de la preuve. Le drame était survenu dans un logement de l’avenue Cyr à Bécancour le 1er septembre. Le bambin avait alors été retrouvé en arrêt cardiorespiratoire. L’accusée était déjà suivie par un psychiatre pour une dépression. 

Projet Ouest

Le projet Ouest, cette vaste opération policière qui visait les motards criminalisés et plus précisément les Deimos Crew, un club-école des Hells Angels de Trois-Rivières, devrait aussi retenir l’attention. Des accusations ont certes été retirées contre 12 individus dont le Hells Angels Paul Magnan mais le dossier suit son cours normal pour la vingtaine d’autres suspects. Des dates d’enquête préliminaire pourraient être fixées le 24 janvier. 

Projet Nandou

Enfin, le projet Nandou va assurément franchir une étape de plus. Une conférence de gestion aura lieu le 16 février en vue de la tenue d’un éventuel procès devant jury pour six des quelque 37 individus arrêtés. La cause des autres prévenus a été reportée au prochain terme des assises le 13 avril. Rappelons que les policiers avaient procédé à une vaste opération le 31 mars 2016, ce qui avait conduit au démantèlement d’un réseau majeur de trafic de stupéfiants en Mauricie.