90 jours de prison pour Mathieu Guay

Mathieu Guay a été condamné, jeudi, à purger une peine de 90 jours de prison pour s'être livré à des attouchements sexuels sur une mineure.
Les faits sont survenus le 25 février 2016. L'individu de Bécancour, qui avait alors 36 ans, a attiré la jeune victime de 15 ans chez lui avec de la marijuana. Il l'a en effet contactée en lui disant qu'il avait du bon «weed» à sa résidence. Il y aurait effectivement eu consommation de ladite drogue. Guay en a alors profité pour se coller sur la jeune fille et la flatter. Il s'est lui-même caressé l'entrejambe devant elle. Toutefois, il ne serait pas allé plus loin dans ses agissements ayant été interrompu par l'annonce d'une visite imprévue à sa demeure.
La sentence fait suite à une suggestion commune de son avocat, Me Mario Melançon, et de la procureure de la Couronne, Me Catherine Lemay. Celle-ci correspond d'ailleurs à la peine minimale pour un crime de cette nature. La peine tient compte de son absence d'antécédents judiciaires de même nature. Guay a par contre à son actif une condamnation pour conduite avec les facultés affaiblies datant de 2008. 
Le juge a entériné cette suggestion. Il permet cependant à Guay de purger les 90 jours de prison de façon discontinue les week-ends. Celui-ci sera également soumis à une probation pendant trois ans avec un suivi probatoire pendant 18 mois au cours duquel il devra suivre les directives de son agent de probation sur la nécessité de suivre une thérapie en matière de sexualité et/ou de toxicomanie. Au cours de ces mêmes 18 mois, il lui sera également interdit de se trouver en présence de jeunes de moins de 16 ans sauf s'ils sont accompagnés d'un adulte de plus de 20 ans. Enfin, il sera inscrit au Registre des délinquants sexuels pendant dix ans.