Jordan Besner a reçu une peine de 30 mois de prison en plus d'une probation de 18 mois, dont 12 mois avec suivi et 240 heures de travaux communautaires.

30 mois de prison pour une invasion de domicile à Parent

Alors que le procès devait se poursuivre pour encore deux jours, Jordan Besner a décidé de plaider coupable à trois chefs d'accusation qui pesaient contre lui. Le quatrième individu impliqué dans une histoire de vol qui a mal tourné à Parent à l'automne 2012 a reçu sa sentence, mercredi, au palais de justice de La Tuque.
Jordan Besner a reconnu avoir comploté avec Luc Belisle, Nicolas Vandal-L'Huillier et Francis Wexu afin de commettre un acte criminel. Il a plaidé coupable aussi d'être entré par effraction dans une maison d'habitation de Parent et y avoir commis des méfaits. L'accusé a finalement plaidé coupable à une accusation de voies de fait graves contre la victime dans le dossier.
La Couronne avait terminé sa preuve en septembre dernier. Le procureur, Me Éric Thériault, avait à ce moment appelé à la barre un des complices dans cette affaire qui a reconnu sa culpabilité en 2014.
Il était venu expliquer, entre autres, qu'ils s'étaient rendus à Parent pour voler du cannabis. Belisle avait aussi élaboré sur le plan qu'ils avaient préparé dans la journée, de quelle façon ils étaient entrés et comment ils s'étaient séparés à l'intérieur.
Belisle a aussi rapporté avoir entendu des cris lors d'une altercation, sur un autre étage de la maison, avec la victime. Le complice avait aussi détaillé la façon dont ils étaient sortis de la maison pour finalement prendre la fuite et abandonner la victime à l'intérieur. 
«Elle (la victime) avait tenté de se défendre», a fait savoir le procureur.
Il était représenté mercredi par une avocate, lui qui s'était jusque-là défendu seul. 
Rappelons que la victime avait refusé de témoigner dans le présent dossier.
«La dame a été accusée de possession en vue de trafic et de production de cannabis. Les policiers avaient trouvé le cannabis lors d'une fouille. [...] C'est une des raisons qui explique pourquoi elle ne s'est pas présentée au procès», a expliqué Me Thériault.
Les deux avocats ont soumis une suggestion commune au juge David Bouchard. Ils lui ont demandé d'imposer une peine de 30 mois de prison en plus d'une probation de 18 mois, dont 12 mois avec suivi et 240 heures de travaux communautaires. 
Pour en arriver à cette proposition, ils ont tenu compte du jeune âge de l'individu, de son rôle dans l'affaire et de l'absence d'antécédents judiciaires au moment des faits.
«Vous l'avez vu, c'est quelqu'un d'intelligent. On pense que c'est quelqu'un qui a du potentiel et qu'il peut se reprendre en main», a lancé Me Thériault.
«Il veut rester loin de tout ce qui concerne la criminalité. [...] Je pense que c'est une sentence qui, à long terme, va le remettre sur le bon chemin», a ajouté l'avocate de l'accusé Me Annik Magri.
Le juge a entériné la décision parce qu'il estime qu'elle était raisonnable. La détention préventive de l'accusé a été soustraite à sa peine, il lui reste donc 45 jours de prison à purger.
Durant la probation de 18 mois, en plus de garder la paix et d'avoir une bonne conduite, il sera interdit à Jordan Besner de se rendre à Parent et de communiquer avec la victime et les trois complices. 
Il devra remettre un échantillon d'ADN aux policiers et il ne pourra pas posséder d'armes pendant 10 ans.
«Il va aussi y avoir 240 heures de travaux communautaires qui vont favoriser votre réinsertion sociale», a souligné le juge David Bouchard.
Rappelons aussi que les trois autres accusés dans le dossier ont plaidé coupables à des accusations d'introduction par effraction, méfaits, voies de fait graves et port de déguisement dans l'intention de commettre un acte criminel en 2014.
Nicolas Vandal-L'Huillier a reçu une peine d'emprisonnement de cinq ans. Un juge a imposé sept ans d'emprisonnement à Francis Wexu et Luc Belisle a reçu une sentence de quatre ans d'emprisonnement.