Yohan Thibault-Crichlow a plaidé coupable mercredi aux accusations qui pesaient contre lui. La poursuite et la défense se sont entendues sur une proposition conjointe de 30 mois d'emprisonnement qui vont s'ajouter aux trois mois et 12 jours déjà purgés.

30 mois de prison pour l'enlèvement d'une fillette

Le complice de Mélanie Gougeon, Yohan Thibault-Crichlow, a écopé de 30 mois de pénitencier pour avoir enlevé une fillette de 7 ans le 19 mai dernier. Sa complice et mère de l'enfant, Mélanie Gougeon, a vu sa demande de libération refusée par la Couronne. Elle doit donc poursuivre sa thérapie de six mois à la Maison Carignan.
Rappelons que Mélanie Gougeon et Yohan Thibault-Crichlow sont accusés d'avoir enlevé l'enfant de Mme Gougeon à Shawinigan le 19 mai dernier. Les complices se sont rendus au domicile de l'ex-conjoint de l'accusée sans préavis vers 4 h le matin pour aller voir la fillette de sept ans.
Son ex-conjoint, qui détient la garde exclusive de la fillette, lui aurait alors refusé l'accès en raison de l'heure à laquelle le duo s'était présenté et leur aurait proposé de revenir à une heure décente.
Les accusés sont alors revenus une trentaine de minutes plus tard et ont défoncé la porte de l'appartement. Entrant dans la chambre du père et de sa conjointe, Yohan Thibault-Crichlow, a menacé le père de l'enfant avec un couteau. «Si tu bouges, je te tue, je te pique, je te perce», aurait lancé l'accusé.
Pendant ce temps. Mélanie Gougeon s'est emparée de sa fille et les deux complices ont ensuite pris la fuite en voiture avant d'être interceptés par la Sûreté du Québec. 
Les deux suspects faisaient face à des accusations d'enlèvement d'une fillette de sept ans, d'introduction par effraction dans le but d'y commettre des méfaits, de menace de mort, de voies de fait avec une arme et de possession d'une arme dans un dessein dangereux.
M. Thibault Crichlow a plaidé coupable alors que la poursuite et la défense se sont entendues sur une proposition conjointe de 30 mois d'emprisonnement qui vont s'ajouter aux trois mois et 12 jours déjà purgés.
Il fait aussi l'objet d'une interdiction de communiquer avec le père de la fillette ainsi que le reste de sa famille, d'une ordonnance l'enjoignant de fournir un échantillon d'ADN ainsi qu'une interdiction de posséder une arme pour dix ans.
Pour ce qui est de Mélanie Gougeon, la Couronne a estimé qu'il était prématuré de lui permettre de retourner à son domicile après deux mois de thérapie. Actuellement à la Maison Carignan, la thérapie de six mois en est au tiers de sa durée. 
La Couronne a toutefois consenti à ce qu'on enlève l'interdiction de contact qui était en vigueur entre elle et Yohan Thibault-Crichlow. Elle devra comparaître à nouveau le 8 septembre.