19 mois de prison pour un voleur de bijoux

Trois-Rivières — Paul Hendren de Trois-Rivières a été condamné, vendredi, à 19 mois de prison pour avoir volé des commerces de Trois-Rivières et de Terrebonne et tout particulièrement des bijouteries afin d’assouvir sa dépendance à la cocaïne et au crack.

En décembre 2017, il s’est notamment pointé dans une bijouterie des Galeries de Terrebonne pour s’emparer de chaînes dont la valeur totale variait entre 24 000 et 32 000 $ qu’il a ensuite vendues dans un commerce de prêts sur gages. À l’été 2018, il a récidivé du côté de Trois-Rivières à la Bijouterie La Perle rare où il a réussi mettre la main sur 2000 $ de chaînes et à la Bijouterie Cathy où il a volé pour 15 000 $ de bracelets pour ensuite retourner dans une autre bijouterie de Terrebonne pour y réaliser un butin estimé à 12 000 $.

Le facteur aggravant de ces vols est qu’ils ont été perpétrés en présence des commis. À Terrebonne, il a carrément arraché le présentoir de chaînes aux mains de l’employée lui infligeant du même coup des voies de fait. Toujours selon ce qui a été relaté en cour vendredi par la Couronne, il a par ailleurs fracassé la vitrine contenant des bijoux à la Bijouterie Cathy pour s’emparer des bracelets. À la Bijouterie La Perle Rare, il a agrippé de force les chaînes d’un présentoir que l’employé voulait ranger. Et lors de son dernier vol à Terrebonne, il a encore une fois fait main-basse sur un présentoir de chaînes et pris la fuite même si l’employée a tout fait pour le retenir.

Hendren a par la suite été arrêté et envoyé en thérapie à la Maison Carignan. Une fois celle-ci complétée et réussie, il a fait une rechute. C’est ainsi qu’en mai 2019, il s’est pointé dans deux pharmacies de Trois-Rivières et au Marché des Forges pour y voler notamment des billets de loto et des cigarettes.

Lors de son retour devant le tribunal, il a plaidé coupable à des chefs de vols de plus de 5000 $, vols de moins de 5000 $, méfait, voies de fait, introduction par effraction et bris de conditions.

La procureure de la Couronne, Me Catherine Lemay, et l’avocat de Hendren, Me Jonathan Ladouceur, ont suggéré au juge David Bouchard qu’une sentence de 19 mois de prison, assortie d’une probation de deux ans, lui soit imposée. Cette proposition tient compte entre autres de ses antécédents en semblable matière, de sa toxicomanie et de son plaidoyer de culpabilité.

Non sans lui rappeler qu’il risquait une peine de pénitencier en cas de récidive à sa sortie de prison, le juge a entériné la suggestion des avocats. En tenant compte de sa détention provisoire, Hendren, 27 ans, devra purger 10 mois à compter de maintenant. Il sera ensuite sous probation pendant deux ans avec un suivi d’une durée de 12 mois. Pendant sa probation, il lui sera interdit de se rendre dans des bijouteries, dans les deux pharmacies Familiprix de Trois-Rivières visées par ses vols et au Marché des Forges. Il devra également suivre les recommandations de son agent de probation en lien avec sa toxicomanie. Évidemment, les drogues lui sont interdites.