Justice et faits divers

Les Hells de Trois-Rivières encore dans le collimateur des policiers

Trois-Rivières — Les policiers ne relâchent pas la pression sur les Hells Angels de Trois-Rivières. Après avoir investi le nouveau repaire du chapitre trifluvien des Hells à Saint-Cuthbert, vendredi dernier, les enquêteurs de l’Escouade nationale de répression du crime organisé (ENRCO) ont procédé à une série de perquisitions en Mauricie, au Centre-du-Québec et en Montérégie.

«L’enquête tend à démontrer que cet important réseau de trafic de stupéfiants, principalement actif dans les régions de Saint-Jean-sur-Richelieu, Montréal et l’Outaouais, est directement relié à des membres influents des Hells Angels», explique la sergente Éloïse Cossette, porte-parole de la Sûreté du Québec.

Dans la région, l’ENRCO a frappé dans un logement d’un immeuble de la rue Albert-Beaumier, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, ainsi que dans une maison du chemin du Fleuve Ouest, à Nicolet. Selon La Presse, c’est la résidence du membre des Hells Angels Claude Gauthier qui a été perquisitionnée, alors qu’à Trois-Rivières, c’est le prospect Pascal Facchino qui était visé.

En tout, les policiers ont ciblé treize résidences et trois commerces. En plus de Trois-Rivières et Nicolet, ils ont procédé à des perquisitions à Saint-Jean-sur-Richelieu, Chambly, Sabrevois, Longueuil et Henryville.

«Les perquisitions sont effectuées en cours d’enquête, et celle-ci se poursuit. Pour le moment aucune arrestation n’est prévue», a précisé la sergente Cossette. 

Quelque 80 policiers ont pris part à cette opération. Le mandat de l’ENRCO , qui est composée d’enquêteurs provenant de divers corps policiers, est de s’attaquer aux têtes dirigeantes du crime organisé, dont les membres en règle des Hells Angels.

Faits divers

Opération policière pour retrouver un patient égaré

TROIS-RIVIÈRES — La police de Trois-Rivières a mené une opération mardi soir pour retrouver un patient du centre hospitalier qui avait disparu.

L’homme de 78 ans se trouvait sur un des étages de l’hôpital avec sa conjointe pour subir des examens, lorsqu’il a, vers 18 h 20, décidé de prendre une marche. L’homme, qui souffrirait d’un début de la maladie d’Alzheimer, n’est jamais revenu.

Faits divers

48 constats d’infraction à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Pas moins de 48 constats d’infraction ont été émis en novembre par les policiers de la Direction de la police de Trois-Rivières, en lien avec le non-respect des arrêts obligatoires.

Les policiers avaient en effet reçu la directive, en novembre, de porter une attention particulière à cet aspect du code de la sécurité routière.

Actualités

La SQ saisit 120 000 cigarettes

Notre-Dame-du-Mont-Carmel — Une opération en lien avec de la contrebande de tabac a été menée le 5 décembre dernier à Notre-Dame-du-Mont-Carmel par la Division des enquêtes sur la contrebande de la Sûreté du Québec, en collaboration avec le poste de la Sûreté du Québec de la ville de Shawinigan.

Les policiers ont réalisé trois perquisitions dans deux résidences situées sur la rue Bornais et des Centaurées ainsi que dans une auberge située sur la route 157 à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Lors des perquisitions, les policiers ont saisi 120 000 cigarettes de contrebande.

Justice et faits divers

La victime trop ivre pour donner son consentement

SHAWINIGAN — La notion de consentement à une relation sexuelle s’est retrouvée encore une fois au cœur d’une affaire d’agression qui a donné lieu à la condamnation de Jacques Cayer le 29 novembre dernier à Shawinigan.

En fait, cet homme de 35 ans a eu une relation sexuelle avec une femme qui était dans un tel état d’intoxication qu’elle n’avait pas la capacité d’y consentir et ce, même s’il soutient qu’elle serait l’instigatrice des rapports sexuels. «Or, même si c’est la victime qui aurait fait les avances, son état d’intoxication dans ce dossier précis fait en sorte qu’avoir une relation avec elle devient une agression sexuelle car elle ne peut y consentir», a d’ailleurs précisé Me Catherine Vincent, la procureure de la Couronne qui a piloté ce dossier.

Actualités

Fuite de gaz au centre-ville de Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Une fuite de gaz a forcé l’intervention des pompiers dans un édifice sur la rue Saint-Antoine, au centre-ville de Trois-Rivières, vers 11h15 samedi.

C'est l'occupant d'un logement à l'étage de l'édifice, qui abrite également un restaurant, qui a appelé les pompiers lorsqu'il a senti une forte odeur de gaz.

Selon Énergir (anciennement Gaz Métro), la flamme qui brûle les émissions de gaz de l’un de ses appareils installés à cet endroit était éteinte, provoquant une accumulation de gaz. Un technicien d’Énergir a aéré l’endroit avant de rallumer la flamme. Aucune évacuation n’a été nécessaire. 

Par ailleurs, aux alentours de midi, plusieurs camions de pompiers se sont rendus sur la rue Saint-François-Xavier, à l’arrière du Centre Carnaval Trois-Rivières, pour répondre à une alarme qui s’était déclenchée. Il s’agissait toutefois d’une fausse alerte.

Intervention policière auprès d’un homme en détresse

Un homme en détresse psychologique a forcé l’intervention des policiers, samedi matin, près de l’intersection des rues Papineau et des Hêtres, à Trois-Rivières.

Plusieurs véhicules de patrouille se sont rendus sur les lieux et les policiers ont bloqué la circulation pendant la durée de l’intervention. Selon la police de Trois-Rivières, l’homme n’a pas été arrêté et personne n’a été blessé lors de l’intervention. 

De l’aide psychologique et des ressources ont été offertes à l’individu en détresse.

Embardée mortelle à Yamachiche

YAMACHICHE — Un homme de 55 ans a perdu la vie vendredi soir, après avoir fait une embardée sur le chemin de la Grande-Rivière Sud, à Yamachiche.

Michel Héroux, de Saint-Étienne-des-Grès, aurait perdu la maîtrise de son véhicule après avoir glissé sur une plaque de glace, vers 23h, selon la Sûreté du Québec (SQ). Il a fait une sortie de route, suivie d’un capotage. Sous la violence de l’impact, il a été éjecté de sa voiture. Il a été transporté à l’hôpital, où son décès a été constaté.

Selon la SQ, l’usure avancée des pneus pourrait avoir contribué à l’embardée. Une inspection mécanique du véhicule doit être faite afin de vérifier si d’autres défaillances pourraient aussi être en cause.

Les policiers n’ont par ailleurs relevé aucun élément criminel.

Justice et faits divers

Il a abusé sexuellement son frère et sa soeur: «Un maudit pervers»

TROIS-RIVIÈRES — Une autre désolante affaire d’inceste a été révélée, vendredi, au palais de justice de Trois-Rivières, avec le plaidoyer de culpabilité d’un résidant de Saint-Justin qui a abusé sexuellement de son frère et de sa sœur.

Cet individu, dont on doit taire l’identité pour protéger celle des victimes, est maintenant âgé de 66 ans. Il a reconnu s’être livré à des attentats à la pudeur et des agressions sexuelles sur son frère cadet entre 1980 et 1983. Il a aussi admis avoir eu une relation sexuelle complète avec sa sœur en 1979 commettant ainsi le crime d’inceste.

Faits divers

Rafle antidrogue à Victoriaville

VICTORIAVILLE — La Sûreté du Québec a mené une importante opération antidrogue jeudi à Victoriaville. Les policiers ont saisi plusieurs drogues lors de perquisitions et arrêté treize personnes.

L’équipe des enquêtes et de la coordination sur le crime organisé de Drummondville a démantelé un réseau de trafiquants de stupéfiants basé à Victoriaville. Treize individus ont été arrêtés par les enquêteurs. Ils sont soupçonnés de former «le niveau hiérarchique supérieur d’une organisation criminelle contrôlant la vente de cocaïne et de méthamphétamine dans la région».