Actualités

Tentative de fraude par cartes de fidélité: quatre suspects arrêtés à Bécancour

Trois-Rivières — Quatre individus provenant de la région de Montréal ont été arrêtés, mardi soir, à Bécancour en lien avec une tentative de fraude commise dans un commerce via son programme de fidélité.

En fait, c’est grâce à la vigilance du commis que les suspects ont pu être épinglés. Ces derniers se sont en effet pointés dans une station-service Petro-Canada de Bécancour pour tenter d’y échanger des points de la carte Petro-points contre des cartes-cadeaux. Deux d’entre eux sont d’ailleurs entrés dans le commerce pendant que les deux autres attendaient dans un véhicule. Le problème est que les points en question avaient été acquis illégalement.

Actualités

Opération policière sur Saint-Roch

Trois-Rivières — Une résidente de la rue Saint-Roch à Trois-Rivières a tenu les policiers en haleine durant un bon moment, mercredi en fin de journée. Selon des témoignages recueillis auprès de voisins, la femme était en état de crise, peu avant l’arrivée des policiers, vers 16 h 45. Elle a été aperçue marchant à l’extérieur avec un couteau à la main et tenait des propos incohérents.

Les policiers ont donc été nombreux à se rendre sur les lieux. En tout, une dizaine de voitures de patrouille étaient visibles à l’angle des rues St-Roch et St-Olivier. Alors que des policiers discutaient avec la femme à travers les fenêtres de la façade du bâtiment, d’autres tentaient la même chose par l’arrière de son appartement. Signe que la situation était tendue, un policier avait dégainé son arme et d’autres avaient en main un bâton télescopique.

Justice et faits divers

Début du second procès de Daren Leclerc

TROIS-RIVIÈRES — Daren Leclerc était de retour devant la justice, mardi, dans le cadre d’un autre procès en lien avec des présumées agressions sexuelles et des gestes de violence.

Cette fois-ci, il doit répondre de ses actes pour des délits qui auraient été commis contre deux jeunes femmes. L’une d’elles avait 15 ans. Dans une déclaration vidéo faite aux policiers en novembre 2016 qu’il a été possible de voir mardi, elle lui reproche quelques relations sexuelles non consentantes pendant leurs fréquentations à l’automne 2016. Le suspect venait pour sa part d’atteindre sa majorité.

Justice et faits divers

Jugement reporté pour Renée Toupin

TROIS-RIVIÈRES — Le verdict de la juge Guylaine Tremblay dans la cause de Renée Toupin, cette groupie accusée de harcèlement criminel à l’encontre de l’auteur-compositeur-interprète Kevin Parent, a de nouveau été reporté.

Cette fois-ci, on a fixé le dossier au 17 juin. On sait que la juge est toujours en congé de maladie à cause d’un accident.

Actualités

Arnaques de grands-parents: Jean Mallette déclaré coupable

Trois-Rivières — Un verdict de culpabilité vient d’être rendu contre Jean Mallette, un individu de Montréal considéré comme l’une des têtes dirigeantes de cet important réseau d’arnaqueurs de grands-parents qui a sévi un peu partout au Québec en 2015 et 2016.

Son principal complice, Steven Devantro, a déjà été condamné à purger une peine de six ans de pénitencier pour avoir fraudé ou tenté de frauder pas moins de 70 personnes âgées au cours de cette période. Uniquement dans la région, Devantro avait fait une dizaine de victimes dont cette femme de Trois-Rivières qui avait été arnaquée de 7000 $ le 1er février 2016. Ce sont ses deux fils qui avaient réussi à intercepter les deux collecteurs en attendant l’arrivée des policiers. C’est à partir de cet événement que la police avait été capable de remonter jusqu’à Steven Devantro et de l’arrêter. Même s’il n’est pas considéré comme l’instigateur de ces arnaques, il y a joué un rôle de premier plan.

Actualités

Poursuite policière à Trois-Rivières

Trois-Rivières — Une poursuite policière a tenu les policiers de Trois-Rivières en haleine dans la nuit de vendredi, le 19 avril.

Les forces de l’ordre ont reçu un appel pour rapporter qu’un véhicule venait de faire des tonneaux sur la rue J.-Réal-Desrosiers vers 1 h 55. À l’arrivée des policiers, ils ont constaté que le conducteur avait fui les lieux. 

Par la suite, vers 3 h 05, des patrouilleurs sont dans le secteur Sainte-Marthe et ils se font couper le chemin par une camionnette munie d’un épandeur à sel qui roule rapidement. Ils ont tenté d’intercepter le véhicule mais ce dernier a poursuivi sa route en direction est sur la route 138. La poursuite s’est déroulée sur une vingtaine de kilomètres. Le conducteur de la camionnette a finalement perdu le contrôle à la hauteur de Batiscan. Les policiers ont alors procédé à son arrestation. 

Heureusement, personne n’a été blessé lors des événements. Des vérifications ont permis de constater que la camionnette venait d’être volée dans un commerce du secteur Sainte-Marthe et que le suspect était le même impliqué dans l’accident qui s’était déroulé sur la rue J.-Réal-Desrosiers.

L’individu de 38 ans a comparu par voie téléphonique vendredi matin. Il est bien connu des milieux policiers. Il devrait être de retour au palais de justice de Trois-Rivières pour répondre à des accusations de vol de véhicule et de conduite dangereuse et fuite.

Actualités

Chad Blanchette-Linteau: requête en arrêt des procédures débattue

Trois-Rivières — Chad Blanchette-Linteau était de retour en cour, vendredi, dans le cadre de son procès pour des voies de fait qui auraient été infligées à un client de son salon de barbier.

Dans cette cause, l’audition sur le fond est terminée puisqu’un jugement est attendu le 5 juin. Toutefois, l’avocat de la défense Me David Edmunds avait déposé, et ce, dès le début des audiences, une requête visant à obtenir un arrêt des procédures. C’est le sujet qui a été débattu au cours de la journée.

Faits divers

Incendie mortel à Trois-Rivières: un voisin a tenté de secourir la victime

Trois-Rivières — Un homme est décédé jeudi dans l’incendie de sa résidence de la rue Dorval, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, à Trois-Rivières. Son corps a été retrouvé par les pompiers au sous-sol du duplex, malgré une tentative de son voisin de lui porter secours.

L’incendie semble avoir pris naissance dans le sous-sol du duplex situé au 10 rue Dorval vers 11h45. Les secours ont rapidement été informés qu’une personne se trouvait fort possiblement à l’intérieur de la résidence. «À l’arrivée des pompiers, ceux-ci ont procédé à l’extinction du brasier pour finalement confirmer qu’il y avait un corps au sous-sol», confirmait en début d’après-midi le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la Direction de la police de Trois-Rivières. 

La police de Trois-Rivières a bien sûr ouvert une enquête pour déterminer les causes du décès de l’homme. Ceux-ci n’ont toutefois eu accès à la résidence qu’en fin d’après-midi, une fois que les pompiers ont terminé leur travail. Plusieurs enquêteurs étaient d’ailleurs sur place. Ils ont rencontré des voisins et des membres de la famille de l’homme. Le poste de commandement, le poste de ravitaillement ainsi que le service d’identité judiciaire de la police de Trois-Rivières étaient sur les lieux, signent que l’enquête peut être longue. 

«Il est pour l’instant trop tôt pour plancher sur une hypothèse. Les enquêteurs s’affairent à rencontrer des témoins qui pourront nous fournir une piste qui nous permettrait d’élucider l’incendie.»

La police de Trois-Rivières affirmait en après-midi ne pas être en mesure de confirmer que la victime était bien un homme. Un coroner doit d’abord procéder à quelques expertises. Toutefois, de nombreux membres de la famille présents sur les lieux ont confirmé au Nouvelliste que la personne qui manquait à l’appel était bel et bien un homme.

Actualités

Drame conjugal à La Tuque: la communauté est ébranlée

LA TUQUE — Le choc était encore brutal au réveil, mardi matin, pour la petite communauté de La Tuque. Au lendemain de la tragédie qui a coûté la vie à Marie-Ève Naud, les témoignages se multiplient en Haute-Mauricie. Une vague de sympathie déferle également sur les réseaux sociaux où de nombreuses personnes de La Tuque ont changé leur photo de profil pour un cœur afin de démontrer leur soutien à la famille Naud, une famille très connue et surtout très impliquée dans la région.

«Tous sont attristés, non seulement les gens d’affaires, mais aussi l’ensemble de la population, on peut clairement ressentir l’élan de sympathie envers les familles touchées», ont indiqué la directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie du Haut Saint-Maurice (CCIHSM) Karine Rochette et la présidente, Mélanie Ricard.

À lire aussi: Deux morts dans un drame familial à La Tuque

Actualités

Thao Neth poursuit au civil les policiers et réclame plus de 2 millions $

Trois-Rivières — Le procès civil opposant la Sûreté du Québec et Thao Neth a commencé, mardi, au palais de justice de Shawinigan.

Les audiences devraient durer trois jours. Il réclame en effet plus de 2 millions $ à la procureure générale du Québec pour avoir reçu un projectile tiré par le Groupe tactique d’intervention de la Sûreté du Québec en 2013 à Saint-Mathieu-du-Parc. Dans une poursuite civile déposée initialement le 31 août 2016, Thao Neth, 60 ans, formule plusieurs reproches aux policiers qui ont participé à une mission sur ses terres de Saint-Mathieu-du-Parc.