Grave accident à Saint-Lucien

Actualités

Grave accident à Saint-Lucien

Saint-Lucien — Une sortie de route a blessé grièvement un automobiliste qui circulait sur le chemin des Bouleaux, à Saint-Lucien, vendredi soir.

C’est aux alentours de 20 heures que le conducteur a perdu la maîtrise de son véhicule. Il a par la suite quitté la chaussée asphaltée avant de heurter un ponceau. Sous la force de l’impact, l’homme a aussitôt été éjecté de la voiture.

Drame à Notre-Dame-de-Stanbridge: le bilan s’alourdit

Actualités

Drame à Notre-Dame-de-Stanbridge: le bilan s’alourdit

«Il y a environ cinq à six cas par année d’accident de la route impliquant un tracteur, comme ce qui est arrivé à Notre-Dame-de-Stanbridge», relève Sylvain Blanchard, fondateur de Ferme-Médic, un centre de formation pour accidents agricoles qui vise à prévenir des drames comme celui qui a coûté la vie à quatre personnes, dont trois jeunes enfants, mercredi dernier.

Le bilan de la tragédie s’est en effet alourdi vendredi alors qu’un des deux adultes toujours dans un état critique a finalement succombé à ses blessures. La Sûreté du Québec a annoncé avoir eu la confirmation de son décès en début de soirée.

Incendie dans une usine désaffectée de Shawinigan

Actualités

Incendie dans une usine désaffectée de Shawinigan

SHAWINIGAN — Un incendie s’est déclaré, vendredi après-midi, dans l’ancienne usine désaffectée d’Artic Béluga de la rue du Passage, dans le secteur Grand-Mère à Shawinigan.

C’est aux alentours de 13h30 que les pompiers ont été contactés. Une heure après leur arrivée, ceux-ci ont sonné une alerte générale dans le but d’obtenir des renforts pour éteindre le feu, qui n’était pas majeur, mais bien plus difficile à combattre en raison de la chaleur.

Un accident de moto fait deux blessés graves Saint-Élie-de-Caxton

Actualités

Un accident de moto fait deux blessés graves Saint-Élie-de-Caxton

Saint-Élie-de-Caxton — L’embardée d’une motocyclette a blessé grièvement le conducteur et sa passagère, sur le chemin des Loisirs à Saint-Élie-de-Caxton, vendredi après-midi.

Les deux victimes, un homme et une femme dans la soixantaine circulaient en direction est, non loin de l’intersection du premier rang, lorsque l’incident est survenu aux alentours de 14 heures.

À l’approche d’une courbe, le motocycliste aurait perdu le contrôle de son véhicule avant de percuter la glissière de sécurité et d’être projeté avec sa passagère hors de la chaussée asphaltée. 

Dépêchés sur les lieux, les policiers de la Sûreté du Québec ont aussitôt contacté les ambulanciers afin qu’ils transportent les deux blessés au centre hospitalier le plus près. Au moment d’écrire ces lignes, on craignait toujours pour la vie du conducteur.

Opération visant le trafic de stupéfiants à Wemotaci: deux arrestations

Actualités

Opération visant le trafic de stupéfiants à Wemotaci: deux arrestations

La Tuque — La sécurité publique de Wemotaci, en collaboration avec la division des enquêtes sur le crime organisé Mauricie et la division des enquêtes MRC Mauricie de la Sûreté du Québec, a procédé jeudi matin à deux perquisitions en matière de stupéfiants. Lucien Awashish et Justin Denis-Damée, respectivement âgés de 69 et 38 ans ont été arrêtés lors de l’opération et ont comparu ce vendredi au Palais de justice de La Tuque. 

Alors que la première perquisition s’est déroulée sur le territoire de la communauté, la seconde a quant à elle eu lieu en périphérie, soit au kilomètre 14 de la route 10.

92 400 cigarettes de contrebande saisies à la fête du Canada

Actualités

92 400 cigarettes de contrebande saisies à la fête du Canada

Trois-Rivières — La police de Trois-Rivières a réalisé une importante saisie de cigarettes de contrebande mercredi, à l’occasion de la fête du Canada. Les enquêteurs ont découvert par moins de 92 400 cigarettes ainsi que 3550 cigares de contrebande, représentant une valeur d’environ 18 000 $ sur le marché noir.

«L’opération fait suite à des informations reçues à l’effet que le contrevenant était le fournisseur de certains points de revente de tabac de contrebande sur le territoire», explique le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la Direction de la police de Trois-Rivières.

Perquisition à La Tuque: un multirécidiviste de 70 ans arrêté

Justice et faits divers

Perquisition à La Tuque: un multirécidiviste de 70 ans arrêté

LA TUQUE — Deux femmes et un homme ont été arrêtés, mercredi, aux termes de l’opération antidrogue menée par la Sûreté du Québec à La Tuque. Un homme au lourd passé judiciaire a comparu, jeudi. Jean-René Tremblay a été accusé de possession de stupéfiants dans le but d’en faire le trafic, de possession de stupéfiants, de recel ainsi qu’à des infractions en lien avec la loi sur le cannabis.

Le procureur de la Couronne s’est objecté à la remise en liberté de Jean-René Tremblay. L’individu reviendra devant le Tribunal le 7 juillet.

Une fraudeuse par amour évite la prison

Actualités

Une fraudeuse par amour évite la prison

Manifestant un désir évident de réparer les dommages qu’elle a causés, une femme ayant fraudé son ancien employeur pendant près de six mois pour soutenir financièrement sa conjointe a obtenu la clémence du juge, qui a choisi de surseoir au prononcé de sa peine en lui ordonnant plutôt d’observer des conditions strictes.

C’est en fabriquant plus de 300 faux bons de remboursement de marchandise qu’Annik Leclerc est parvenue à subtiliser, entre mars et août 2017, la somme de 14 122,85$ à son employeur de l’époque, la boutique Cell Zone de Granby. Elle a ensuite utilisé cette somme pour aider sa conjointe du moment qui souffrait d’une dépendance au jeu et aux drogues.

Kayakiste disparu: un corps repêché dans le lac Champlain

Actualités

Kayakiste disparu: un corps repêché dans le lac Champlain

Les recherches effectuées jeudi ont finalement permis de retrouver le corps du kayakiste qui était disparu depuis lundi soir sur les eaux du lac Champlain.

Aux alentours de 13h, des policiers qui participaient aux recherches sur le Lac Champlain ont repêché un corps à proximité de la rivière aux Brochets à St-Armand.

Suite à son identification formelle, la Sûreté du Québec a confirmé qu’il s’agit bien de M. Laurent Messier, 79 ans, qui manquait à l’appel depuis le 29 juin dernier.

L’enquête se poursuit pour tenter d'éclaircir ce qui s'est produit et une autopsie est à venir.

À LIRE AUSSI: Un kayakiste porté disparu à Saint-Armand

Rappelons que l’embarcation appartenant à Laurent Messier, qui avait été mise à l’eau à Saint-Armand, avait été localisée par un hélicoptère de la SQ dans la nuit de lundi à mardi du côté des États-Unis. Le Montréalais, un kayakiste d’expérience, ne se trouvait pas à bord.

Côte-Nord: une randonneuse disparue en forêt est retrouvée saine et sauve

L'Est du Québec

Côte-Nord: une randonneuse disparue en forêt est retrouvée saine et sauve

Une randonneuse qui manquait à l’appel depuis mercredi a été retrouvée saine et sauve jeudi dans la Réserve faunique Port-Cartier-Sept-Îles.

La femme âgée de 64 ans, originaire de la couronne nord de Montréal, a subi quelques blessures mineures, selon le sergent Louis-Philippe Bibeau, porte-parole de la Sûreté du Québec

Elle a été secourue par les sauveteurs de la SQ, aux alentours de 12 h 30, dans le secteur du Lac Walker.

La dame faisait une randonnée pédestre en forêt avec deux autres personnes mercredi après-midi lorsqu’elle devait quitter le groupe pour quelques instants seulement. Comme elle n’était pas revenue, sa disparition a été signalée vers 16 h 00 mercredi.

Des recherches terrestres et en véhicule tout-terrain ont été amorcées et se sont poursuivies au cours de la nuit et jusqu’à l’heureuse découverte.

La dame a été localisée dans un secteur escarpé et difficile d’accès, selon la SQ.

Elle a pu être évacuée à bord d’un hélicoptère grâce à la collaboration des Forces armées canadiennes.

Accident tragique de tracteur: un homme accusé de négligence criminelle

Justice et faits divers

Accident tragique de tracteur: un homme accusé de négligence criminelle

GRANBY — Un homme de 38 ans qui a voulu emmener les participants à une fête faire une balade en pelle de tracteur, mercredi soir à Notre-Dame-de-Stanbridge, en Montérégie, risque de payer un lourd tribut.

À LIRE AUSSI: Drame à Notre-Dame-de-Stanbridge: «C’est un carnage»

Il a été accusé, jeudi au palais de justice de Granby, de négligence criminelle ayant causé la mort de trois jeunes enfants et de négligence criminelle ayant causé des lésions corporelles à six autres personnes.

La procureure au dossier, Me Véronique Gauthier, a expliqué que le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) a ainsi décidé de ne pas porter d'accusations distinctes pour chacune des victimes.

«C'est un choix de la poursuite de l'avoir fait de cette façon, mais les deux seraient possible», a-t-elle expliqué.

«On a décidé de porter deux chefs d'accusation - négligence criminelle causant la mort et négligence criminelle causant des lésions corporelles - en regroupant les victimes.»

L'accusé, dont l'identité ne peut être dévoilée en raison d'un interdit de publication, était aux commandes d'un tracteur muni d'une pelle à l'avant dans laquelle dix personnes avaient pris place.

Pour une raison encore inconnue, les dix personnes ont été éjectées de la pelle lors de la balade qui s'est transformée en véritable cauchemar. Trois enfants de moins de cinq ans sont décédés, trois autres enfants ont été grièvement blessés, mais on ne craint plus pour leur vie. Des quatre adultes qui y prenaient place, trois ont été blessés, dont deux qui reposaient toujours dans un état critique jeudi.

Aucune accusation en lien avec l'alcool

Bien que les informations préliminaires faisaient état d'une possible présence d'alcool en lien avec le drame, aucune accusation en ce sens n'a été portée contre le trentenaire, le DPCP n'ayant pas été satisfait à ce sujet.

«Pour le moment, les chefs d'accusation sont en fonction de la preuve qui est disponible. Si jamais il y avait de nouveaux éléments de preuve à venir, on pourrait porter de nouvelles accusations, mais pour le moment les seules accusations qui ont été portées étaient conformes à la preuve», a précisé Me Gauthier.

L'accusé a été remis en liberté contre un cautionnement de 5000 $ et plusieurs conditions, dont un interdit de communication avec certaines personnes impliquées dans la tragédie et une interdiction de conduire un véhicule à moteur sauf pour cas d'urgence ou de travail, ainsi qu'une interdiction d'opérer de la machinerie agricole à moins de le faire seul.

La suite des procédures a été fixée au 28 septembre prochain. D'ici là, la défense devrait prendre position quant à savoir si elle souhaite une enquête préliminaire ou s'il elle choisit un procès devant juge seul ou avec un jury. La Couronne, quant à elle, aura déterminé d'ici là s'il y a lieu de porter d'autres accusations.

Des interrogations en suspens

L'accident s'est produit peu avant 19h00 sur le rang Sainte-Anne. Il semble que le tracteur de ferme qui circulait vers le nord transportait dans sa pelle, outre les victimes, des morceaux de bois.

La Sûreté du Québec n'était pas encore en mesure d'expliquer, jeudi, ce qui a provoqué l'éjection des personnes, quant à savoir s'il y a eu embardée ou si le déplacement du véhicule a été entravé par un objet sur la route. Une chose est déjà claire, toutefois, c'est qu'il n'y a pas eu de collision avec un autre véhicule.

Le conducteur du tracteur a été mis en état d'arrestation peu après l'incident.

La Sûreté du Québec rappelle qu'il est interdit pour des personnes de prendre place dans la pelle d'un tracteur en mouvement.

Notre-Dame-de-Stanbridge est une petite localité rurale située à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Absolution inconditionnelle pour Marc Bastien qui a admis avoir frappé l’agent de sécurité qui avait poussé son père

Justice et faits divers

Absolution inconditionnelle pour Marc Bastien qui a admis avoir frappé l’agent de sécurité qui avait poussé son père

TROIS-RIVIÈRES — En raison des circonstances exceptionnelles entourant la mort de Guy Bastien au Centre d’hébergement et de soins de longue durée Roland-Leclerc, son fils Marc Bastien a pu bénéficier d’une absolution inconditionnelle après avoir plaidé coupable à un chef de voies de fait causant des lésions à l’agent de sécurité qui aurait poussé son père.

Par le fait même, il s’en tire sans casier judiciaire. Le juge Jacques Lacoursière s’est en effet rangé aux arguments de la procureure de la Couronne, Me Julie Forget, et de l’avocat de la défense, Me David Edmunds, qui suggéraient tous deux cette absolution. «C’est la décision la plus juste dans les circonstances», a-t-il indiqué, tout en prenant soin de rappeler à Marc Bastien qu’il s’agissait cependant d’une mesure d’exception. Interrogé à savoir s’il avait quelque chose à dire avant le prononcé de la sentence, Marc Bastien a pour sa part insisté sur le fait que l’agent de sécurité n’avait rien à craindre et qu’il n’était pas en danger. «Je lui reproche de ne pas avoir admis ce qu’il a fait mais je reconnais que je n’aurais pas dû agir de la sorte avec lui», a-t-il déclaré.

Drame à Notre-Dame-de-Stanbridge: «C’est un carnage»

Actualités

Drame à Notre-Dame-de-Stanbridge: «C’est un carnage»

«C’est un carnage». Voilà les mots employés par un secouriste pour décrire la scène du tragique accident de tracteur qui a coûté la vie à trois jeunes enfants, mercredi soir, à Notre-Dame-de-Stanbridge. Au lendemain du drame, le conducteur âgé de 38 ans a été accusé de négligence criminelle causant la mort et de négligence criminelle causant des lésions.

La scène qui attendait les secouristes dans le rang Sainte-Anne était horrible. Six enfants et quatre adultes prenaient place dans la pelle d’un tracteur lorsque, pour une raison inconnue, ils ont été éjectés du véhicule.

La balade fatale est survenue vers 19h lors d'une réunion familiale alors que le conducteur aurait pris la route pour aller chercher du bois.

Des enfants grièvement blessés après être tombés d’une pelle de tracteur

Actualités

Des enfants grièvement blessés après être tombés d’une pelle de tracteur

Les policiers de la Sûreté du Québec ont été appelés sur les lieux d’un accident impliquant un tracteur de ferme et cinq personnes, un peu avant 19 h, mercredi soir, à Notre-Dame-de-Stanbridge.

Selon les premières informations recueillies par la SQ, le tracteur circulait sur le rang Saint-Anne en direction nord et transportait dans sa pelle avant du bois et cinq personnes, dont des enfants.

Saisie de stupéfiants à La Tuque

Saisie de stupéfiants à La Tuque

La Sûreté du Québec procède mercredi à une perquisition en matière de stupéfiants à La Tuque qui a conduit jusqu'à maintenant à l'arrestation de deux individus.

Cette opération policière a débuté mercredi matin. Plusieurs policiers prennent part à cette perquisition menée dans une résidence de la rue Saint-Louis et dans une résidence de la rue Saint-Michel.

Selon la SQ, cette opération policière va durer toute la journée. D'autres arrestations pourraient survenir.

Le bilan de cette perquisition concernant le nombre d'individus arrêtés ainsi que la variété et la quantité de stupéfiants saisis sera dévoilé jeudi par la Sûreté du Québec.


Vengeance extrême en famille: Kirt Gervais plaide coupable

Justice et faits divers

Vengeance extrême en famille: Kirt Gervais plaide coupable

TROIS-RIVIÈRES — Kirt Gervais a plaidé coupable à plusieurs accusations dont celles reliées à la violente agression armée d’un homme en juin 2018 en compagnie de membres de sa famille.

Lors de son retour devant le tribunal mardi, il a en effet admis avoir participé à l’enlèvement de la victime en vue de la séquestrer, de lui avoir infligé des voies de fait graves notamment par le biais de la complicité et de l’avoir menacée.

Jean-Dodien Rukundo condamné à 18 mois de prison pour violence conjugale

Justice et faits divers

Jean-Dodien Rukundo condamné à 18 mois de prison pour violence conjugale

TROIS-RIVIÈRES — Jean-Dodien Rukundo a été condamné à 18 mois de prison pour des gestes de violence conjugale.

Lors de son retour devant le tribunal plus tôt cette semaine, l’individu de 29 ans a en effet plaidé coupable à un chef de voies de fait causant des lésions corporelles. Il avait été arrêté le 30 janvier dans un logement de la rue Tonnancour à la suite d’un appel 911 logé par un voisin pour violence intrafamiliale.

L’heure est au bilan chez Viterra au lendemain de l’incendie

Actualités

L’heure est au bilan chez Viterra au lendemain de l’incendie

Bécancour – Au lendemain de l’incendie des installations électriques de l’usine Viterra à Bécancour, le temps est à l’évaluation des dégâts ainsi qu’aux impacts sur les opérations de l’entreprise. Assistés de représentants de Viterra, les pompiers de Bécancour ont aussi entrepris l’enquête mardi afin de déterminer la cause de cet incendie qui a entraîné une explosion.

«Tous nos employés ont été évacués et personne n’a été blessé», s’est réjoui Peter Flengeris, porte-parole du siège social de Viterra en Saskatchewan.

Incendie à l’usine Viterra de Bécancour

Justice et faits divers

Incendie à l’usine Viterra de Bécancour

BÉCANCOUR — L’usine Viterra de Bécancour a été partiellement endommagée par un incendie, lundi. Le feu était maîtrisé en début d’après-midi.

Selon des informations obtenues par Le Nouvelliste, le feu aurait pris naissance dans le secteur des installations électriques de l’usine. De plus, une explosion se serait produite et le feu se serait ensuite propagé à d’autres bâtiments de l’usine.

L'usine de transformation et de raffinage du canola et du soja est bien sûr évacuée. 

Meurtre de la rue Dufresne à Shawinigan: deux suspects libérés sous conditions

Justice et faits divers

Meurtre de la rue Dufresne à Shawinigan: deux suspects libérés sous conditions

SHAWINIGAN — Étienne Deschênes, 18 ans, et Dannika Therrien Fortin, 25 ans, deux des quatre jeunes arrêtés en lien avec le meurtre d’un homme sur la rue Dufresne à Shawinigan et un complot pour le meurtre d’une femme en mars dernier, ont pu reprendre leur liberté pour la durée des procédures judiciaires intentées contre eux mais avec des conditions à respecter.

Rappelons qu’un homme âgé d’une cinquantaine d’années avait été retrouvé sans vie à son domicile de la rue Dufresne à Shawinigan le 10 mars dernier. Il aurait été poignardé à quelques reprises.

Vols dans des chalets en Haute-Mauricie: Alex Newashish Quoquochi et Christophe Awashish plaident coupable

Justice et faits divers

Vols dans des chalets en Haute-Mauricie: Alex Newashish Quoquochi et Christophe Awashish plaident coupable

LA TUQUE — Alex Newashish Quoquochi et Christophe Awashish ont plaidé coupable, lundi au palais de justice de La Tuque, à plusieurs chefs d’accusation concernant des vols commis dans des chalets à l’été et à l’automne 2018. Les introductions par effraction ont eu lieu au Lac-des-Deux-Yeux, au Lac-à-la-Truite, au lac Jean-Pierre, au lac Châteauvert et au lac Arm.

La juge Guylaine Tremblay a prononcé une sentence suspendue dans les dossiers de Christophe Awashish. Ce dernier devra toutefois respecter une probation d’une durée de trois ans et de nombreuses conditions. Il aura, entre autres, à effectuer 240 heures de service communautaire, dans un délai de 18 mois.

Ivre au volant, avec une arme à bord

Justice et faits divers

Ivre au volant, avec une arme à bord

Trois-Rivières — Un jeune automobiliste s’est fait arrêter dans la nuit du 26 juin dernier sur la rue des Géraniums, dans le secteur Sainte-Marthe-du-Cap à Trois-Rivières, après avoir heurté deux automobiles stationnées dans la rue. La direction de la police de Trois-Rivières confirme que le jeune homme était en état d’ébriété. 

Lors de son arrestation, les policiers ont trouvé une arme à bord du véhicule. «L’arme n’a pas servi pour commettre un crime», précise toutefois le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la police de Trois-Rivières. L’homme a été libéré sous promesse de comparaître. Il sera accusé de conduite avec les capacités affaiblies et possession d’arme.

Vols dans des véhicules élucidés

Justice et faits divers

Vols dans des véhicules élucidés

SHAWINIGAN — La Sûreté du Québec (SQ) a arrêté dans la nuit du 23 juin dernier un jeune homme de 20 ans soupçonné d’avoir commis des vols dans des véhicules, à Shawinigan. Les policiers ont reçu vers 3 h 45 un appel d’un résident de la rue Pelletier disant qu’il avait aperçu un individu dans son véhicule ainsi que dans celui de son voisin. Les policiers ont ensuite localisé le suspect sur l’avenue des Ormeaux. Ce dernier a laissé tomber un sac au sol en apercevant les policiers. «Après certaines vérifications, ils ont procédé à l’arrestation du suspect et ce dernier a été conduit au poste de la SQ», soutient le sergent Marc Tessier, porte-parole de la SQ. 

«L’homme de 20 ans a été détenu pour une comparution téléphonique en lien avec des accusations de vol dans des véhicules, recel et bris de probation. Les policiers ont récupéré des articles dans le sac qui avaient été volés dans les véhicules. Il devra revenir à la cour à une date ultérieure pour la suite des procédures.»

Voie de fait dans un bar en 2018: le Hells Clermont Carrier est acquitté

Justice et faits divers

Voie de fait dans un bar en 2018: le Hells Clermont Carrier est acquitté

SHAWINIGAN — Clermont Carrier, cet individu considéré comme un membre en règle des Hells Angels, a finalement été acquitté de l’accusation de voie de fait portée contre lui en lien avec une bagarre survenue dans un bar de Shawinigan en 2018.

Par contre, le coaccusé, Steven Collard, considéré comme un prospect de l’organisation criminelle, a pour sa part plaidé coupable à l’accusation de voie de fait causant des lésions portée par procédure sommaire et non plus sur acte criminel, et ce, toujours dans le cadre de ce même événement. Sa sentence sera rendue le 18 septembre.

Coupable d’avoir fait souffrir 16 chiens: une «scène à glacer le sang»

Justice et faits divers

Coupable d’avoir fait souffrir 16 chiens: une «scène à glacer le sang»

LA TUQUE — André Fraser a été déclaré coupable d’avoir fait souffrir inutilement 16 chiens, lundi, au palais de justice de La Tuque. Le procureur de la Couronne et l’accusé, qui se défend seul, ont soumis leurs arguments quant à la sentence qui devrait être imposée. La juge Guylaine Tremblay a pris l’affaire en délibéré.

La juge a souligné, en résumant les faits, que c’est une véritable «scène à glacer le sang» qui attendait les policiers lors de leur intervention en février 2018.

Violence au hockey: Robby Petiquay plaide coupable

Justice et faits divers

Violence au hockey: Robby Petiquay plaide coupable

LA TUQUE — Robby Petiquay a plaidé coupable à une accusation de voies de fait causant des lésions corporelles, lundi au palais de justice de La Tuque. Les faits remontent en janvier 2019 alors que l’accusé portait l’uniforme des Loups de La Tuque de la Ligue de hockey senior AAA du Québec (LHSAAAQ).

Robby Petiquay a blessé gravement Julien Gauthier du Métal Perreault de Donnacona en lui assénant un violent coup de poing au visage lors d’une mêlée générale survenue en janvier 2019 au Colisée de La Tuque.

Le balcon du voisin s’effondre: des locataires dénoncent la négligence du propriétaire

Actualités

Le balcon du voisin s’effondre: des locataires dénoncent la négligence du propriétaire

TROIS-RIVIÈRES — Depuis que le balcon de leur voisin d’en haut s’est effondré devant leur porte de derrière, Kevin Pépin et Sandra Gaboury doivent être hébergés avec le fils de cette dernière par la Croix-Rouge dans un motel. L’effondrement d’un balcon de cet immeuble de six appartements de la rue Saint-Maurice dans le secteur Cap-de-la-Madeleine à Trois-Rivières semble toutefois n’être que la pointe de l’iceberg en ce qui concerne l’état du bâtiment, si bien que la Ville étudie la possibilité d’intenter des recours légaux contre le propriétaire.

La semaine dernière, le balcon de l’appartement à l’étage présentait déjà, mentionne le couple, certains problèmes de structure. Il penchait dangereusement. Il s’est finalement effondré vendredi.

Excréments sur les murs, urine, chaises lancées: vandalisme peu ragoûtant dans un club de golf gaspésien 

L'Est du Québec

Excréments sur les murs, urine, chaises lancées: vandalisme peu ragoûtant dans un club de golf gaspésien 

Si l’ouverture de la saison de golf est synonyme de retour à la normale et reprise d’un sport bien aimé, des fêtards en ont plutôt profité pour vandaliser deux chalets de location au club de golf gaspésien Fort-Prével, la semaine dernière.

Excréments sur les murs, urine dans le salon, chaises lancées par les portes, etc. C’est toute une mauvaise surprise qui attendait les employés de l’entretien ménager du Fort-Prével après le départ de deux groupes de jeunes qui avaient loués deux chalets sur le site.

«Ça a été un party de groupe dans nos chalets. Un manque flagrant de savoir-vivre. On a trouvé ça épouvantable de trouver nos installations dans cet état-là», se désole le président du conseil d’administration, Gilles Pelletier. Les locateurs, un groupe de jeunes dans la vingtaine provenant de l’extérieur de la région, avaient réservé via la plateforme Booking.com.

Si le président du conseil d’administration a décidé de rendre l’événement public, c’est pour inviter ses collègues de l’industrie hôtelière à avoir une attention particulière afin d’éviter ces incidents malheureux.

Un début de saison record

Si ces événements peuvent être démotivants, le début de saison du Fort-Prével lui, ne l’est pas. Selon M. Pelletier, il pourrait même s’agir de la meilleure saison depuis que le site a été cédé par la SEPAQ, en 2016. «On est surpris de la réponse des gens», lance M. Pelletier. Non seulement le terrain de golf attire les amateurs, mais les installations de camping et les chalets sont aussi très populaires. Les 28 terrains pour VR sont complets et les chalets sont occupés à 90% de leur capacité, selon M. Pelletier.

Jimmy Boisvert nie les allégations d’agression sexuelle

Justice et faits divers

Jimmy Boisvert nie les allégations d’agression sexuelle

TROIS-RIVIÈRES — L’entraîneur de boxe Jimmy Boisvert se défend bien d’avoir agressé sexuellement une femme dans un bar de Trois-Rivieres dans la nuit du 18 au 19 novembre 2017.

Selon ce qu’il a raconté dans le cadre de son procès jeudi, il aurait tenté tout au plus de l’embrasser, croyant qu’elle était intéressée par lui. «J’ai enlacé sa taille en lui touchant le dos et j’ai voulu l’embrasser mais elle a refusé. Elle m’a parlé de ma femme et m’a dit que c’était contre ses principes», a-t-il déclaré.

Accusé de voies de fait graves sur un bébé: liberté refusée pour David Jasmin

Justice et divers

Accusé de voies de fait graves sur un bébé: liberté refusée pour David Jasmin

TROIS-RIVIÈRES — David Jasmin, cet individu accusé de voies de fait graves sur un bébé de cinq mois, a échoué dans sa tentative visant à reprendre sa liberté.

Au terme d’une enquête sur caution, la juge Guylaine Tremblay a en effet ordonné sa détention pour la durée des procédures intentées contre lui. Elle s’est basée sur son passé judiciaire en matière de violence dont une cause pendante pour vol qualifié dans un dépanneur, sur les probabilités de récidive, sur la gravité de l’accusation qui paraît fondée (voies de fait graves à un enfant en le blessant, mutilant, défigurant ou mettant sa vie en danger), sur la preuve recueillie contre lui et sur les circonstances aggravantes.