Les accumulations d’eau dans les rues étaient chose courante à Trois-Rivières, vendredi.

Jusqu’à 25 centimètres attendus

Trois-Rivières — La météo n’a clairement pas donné de répit aux automobilistes, piétons et aux autorités municipales dans les dernières heures, avec d’importantes quantités de pluie tombées sur la région. Et le tout n’est pas près de se calmer au cours des prochaines heures, alors qu’Environnement Canada prévoit une tempête de neige qui devrait laisser derrière elle jusqu’à 25 centimètres.

En effet, Environnement Canada prévoyait pour la région que la pluie allait se changer en pluie verglaçante, puis en neige au cours de la nuit de vendredi à samedi, allant de neige parfois forte qui laissera de 3 à 4 centimètres au sol par heure. Samedi matin, la neige s’intensifiera allant jusqu’à des accumulations de 5 centimètres à l’heure.

«Au total, on peut prévoir des accumulations de 15 centimètres plus près de Shawinigan et jusqu’à 25 centimètres à Trois-Rivières et dans les municipalités le long du fleuve Saint-Laurent», résume le météorologue Jean-Philippe Bégin. Ce dernier qualifie ce système de «bref mais intense», qui réduira clairement la visibilité sur les routes. «En clair, si on peut éviter d’être sur la route d’ici samedi après-midi, ce serait préférable», mentionne-t-il. Selon le météorologue, la tempête devrait se terminer en début d’après-midi samedi.

À Trois-Rivières, les équipes des Travaux publics étaient à pied d’œuvre vendredi afin de déboucher les nombreux puisards bloqués par la neige et l’eau. Un peu partout sur le territoire, les accumulations d’eau se faisaient remarquer sur la voie publique.

«C’est la priorité aujourd’hui (vendredi) parce que nous avons plusieurs puisards bouchés un peu partout. La grande majorité de nos équipes sont dédiées à déboucher tout ça et à permettre à l’eau de s’écouler plus rapidement», indique Yvan Toutant, porte-parole au cabinet du maire de Trois-Rivières.

Ce dernier signale qu’en même temps, les équipes sur le terrain se tenaient prêtes pour affronter la tempête de neige qui s’annonçait. Une tempête laissant de telles quantités voudra évidemment dire plusieurs jours de travail pour les équipes de déneigement sur le terrain.

Par ailleurs, la Ville de Trois-Rivières a fait parvenir à près de 300 propriétaires aux quatre coins de la Ville des avis leur suggérant de laisser couler un mince filet d’eau afin d’éviter que les conduites d’eau ne gèlent. Les grands froids connus au cours des dernières semaines font que le sol, estime la Ville, est actuellement gelé à plus ou moins 5 pieds de profondeur.

Or, chez certains propriétaires, un gel à cette profondeur veut aussi dire un risque de gel des conduites d’eau. «Avec les années, nous avons identifié des endroits qui sont plus à risque. Par courtoisie, nous avons acheminé ces avis aux propriétaires et nous leur suggérons de laisser couler un mince filet d’eau, idéalement jusqu’au dégel», mentionne Yvan Toutant, qui précise que les conduites à risque ne sont pas des conduites de la Ville, mais des conduites privées.

Au parc de l’île Saint-Quentin, on a suspendu les activités pour la journée de vendredi et samedi en raison de la pluie et du redoux qui ont causé la détérioration des sentiers de patin et de la patinoire, de même que des sentiers de marche, de fatbike et de raquette. Les utilisateurs du parc sont invités à consulter le site Internet pour savoir si les activités pourront reprendre ce dimanche.