Juin sans amendes

TROIS-RIVIÈRES — Oublier de rapporter à la date prévue un livre emprunté à la bibliothèque fait partie des péripéties des usagers de ce service public. Pourtant, quand le retard est considérable, les frais qui y sont rattachés découragent parfois le lecteur de retourner l’ouvrage et même de remettre les pieds à la bibliothèque.

C’est pour récupérer ces livres qui font l’objet d’un retard que la Bibliothèque de Saint-Boniface a décidé d’effacer, pour les retours entre le 1er et le 30 juin, les dettes associées à ces ouvrages afin qu’ils reviennent sur les rayons.

«Juin, c’est un mois de déménagement et on s’est dit que ce serait un moment opportun pour éliminer le montant à payer», mentionnait Carmen Lavergne, bénévole et responsable des communications pour la Bibliothèque de Saint-Boniface. Par contre, cette initiative s’applique pour les livres qui seront retournés à cette date et n’efface pas tous les montants non payés inscrits dans le dossier des usagers pour des livres déjà rapportés.

Pour les retardataires qui seraient gênés de se pointer au comptoir pour les retours, l’annulation des frais de retard se fera aussi pour les livres glissés dans la chute prévue à cet effet.

L’initiative n’est pas nouvelle mais Mme Lavergne espère qu’elle aura un réel impact pour la bibliothèque de Saint-Boniface qui compte 800 abonnés actifs. Bon an mal an, sur les 700 prêts mensuels, 40 font l’objet d’un retard. Le bilan des 5 dernières années fait état de 100 volumes déclarés perdus.