L'historien Yannick Gendron

Journée portes ouvertes à Société de généalogie du Grand Trois-Rivières

La Société de généalogie du Grand Trois-Rivières lancera sa programmation d'activités du printemps 2017 à l'occasion d'une journée portes ouvertes ce dimanche 12 mars de 13 h à 16 h au 100, rue de la Mairie, dans le secteur Sainte-Louis-de-France.
En plus de fournir l'accès à la documentation et aux outils de recherche, la Société de généalogie du Grand Trois-Rivières (SGGTR) propose à ses membres des conférences et des ateliers. La première conférence est prévue le mercredi 15 mars à 13 h 30. L'historien Yannick Gendron partagera les résultats de ses recherches sur Théodore Bochart, qu'il considère comme le véritable fondateur de Trois-Rivières. 
Le 10 mai à 19 h, Webster (Aly Ndiaye), artiste hip hop et conférencier, traitera de l'esclavage noir en Nouvelle-France. Ces deux conférences sont gratuites et ouvertes à tous, membres et non-membres.
Les ateliers de généalogie s'amorceront le jeudi 16 mars avec Généalogie 101, animé par Normand Houde, vice-président de la SGGTR. Un atelier sera donné à 13 h 30 et un autre à 19 h.
Le mercredi 5 avril à 19 h, le président de l'organisme, Michel Boutin, démystifiera les différents outils de recherche disponibles à la Société, tandis que le 12 avril à 13 h 30, Paul Caron offrira l'atelier pratique «Apprivoiser Photoshop pour traiter les documents d'archives». Le 26 avril à 13 h 30, Maryse Dompierre, technicienne en documentation à la Bibliothèque et archives nationales de Trois-Rivières, abordera la possession de terres dans les seigneuries.
Les divers logiciels qui existent en généalogie seront présentés par Hélène Routhier, de la Société de généalogie de Québec, 17 mai en après-midi. Le mercredi après-midi suivant, l'informaticien à la retraite Robert La Barre explorera des notions plus avancées du logiciel de généalogie Heredis. La saison se conclura le 31 mai à 9 h avec l'atelier sur les recensements canadiens et américains donné par Michel Boutin.
Les ateliers sont gratuits, mais il faut s'inscrire au 819 376-2691 ou par courriel à info@sggtr.com.
«Beaucoup de gens s'intéressent à la généalogie, mais peu savent que les sociétés de généalogie existent. Ils restent donc chez eux, démunis et souvent bloqués dans leurs recherches. Ils ne connaissent pas tous les outils disponibles pour faire leurs recherches, et s'ils les connaissent, ils doivent défrayer près de 400 $ annuellement en frais d'abonnement à ces sites, alors que notre abonnement n'est que de 40 $ et nos membres peuvent compter sur l'aide des conseillers présents à notre centre de documentation», observe M. Boutin en invitant les gens à l'activité portes ouvertes de dimanche.