Josée Boudreault et son conjoint Louis-Philippe Rivard ont présenté une conférence dimanche devant près de 
700 personnes réunies au 3e Salon des aidants et des aînés de Trois-Rivières.

Josée Boudreault: «On est fort»

Trois-Rivières — Josée Boudreault n’a rien perdu de son énergie, de son sourire et de son amour du public. C’est une femme pétillante et débordante de plaisir qui s’est présentée sur scène dimanche pour présenter une conférence dans le cadre du 3e Salon des aidants et des aînés de Trois-Rivières organisé par l’Appui Mauricie.

L’animatrice victime d’un AVC en 2016 a témoigné avec son conjoint Louis-Philippe Rivard de leur quotidien depuis ces événements. À la suite de cet accident, Josée Boudreault a dû notamment réapprendre à parler. Il faut avouer qu’elle a travaillé très sérieusement, car elle s’exprime très clairement et n’a aucune difficulté à «survivre» à une entrevue. 

«On est fort. On rebondit après une épreuve, puis on fait avec ça», avoue Josée Boudreault en entrevue, quelques instants avant la conférence. 

«On veut vraiment apporter un message de positivisme, de rire chaque matin. C’est ce que Josée a toujours fait. Ç’a pris de la force avec le temps», complète Louis-Philippe Rivard. 

Les deux amoureux ne s’en cachent pas. Leurs vies ont été chamboulées en 2016. On ne s’attend jamais à ce qu’une telle situation survienne alors qu’on est encore jeune. 

«On ne pense souvent pas que ça va arriver à notre âge. On a été surpris», note Louis-Philippe Rivard. «C’est vite, mais on va faire avec. On n’a pas le choix», renchérit son énergique compagne. «C’est la vie. C’est pas nous qui décidons. On doit faire avec et continuer. Je ne regarde jamais en arrière.»

Que devient le couple, lorsqu’une relation d’aidée et d’aidant s’impose? Josée Boudreault et Louis-Philippe Rivard confient que leur couple est toujours aussi fort, sinon plus qu’avant. «Je suis chanceuse, je ne suis pas seule dans ces épreuves. Il est là avec moi. C’est pire lorsqu’on est seul», estime Josée Boudreault. 

«Ça n’a pas changé notre relation, on s’aimait déjà beaucoup. Mais on passe plus de temps ensemble. Et c’est peut-être même plus le fun, car on travaille ensemble plus qu’avant», précise M. Rivard accompagné du rire si reconnaissable de sa conjointe. 

Près de 700 personnes se sont déplacées pour venir entendre Josée Boudreault. Plusieurs se souvenaient d’elle lorsqu’elle a travaillé pour une station de radio de la région. Et il s’agissait d’un retour aux sources pour son conjoint, lui qui est originaire de Trois-Rivières. Moins connu du grand public, Louis-Philippe Rivard a notamment travaillé comme scripteur pour des humoristes comme Peter Macleod et Michel Barrette ou encore pour trois Bye Bye. 

Même avant la conférence, plusieurs personnes se massaient autour de Josée Boudreault. Ils souhaitaient lui dire qu’ils admiraient son courage, mais aussi prendre une photo avec elle. 

«On est très content. Je trouve ça beau. Les gens sont tellement gentils», affirme l’animatrice avec un sourire. «C’est une ville qu’on aime. Alors on est très heureux de voir autant de personnes réunies pour la conférence», ajoute son conjoint. 

Le Salon des aidants et des aînés est une initiative de l’Appui Mauricie. Cette 3e édition du salon regroupait à l’hôtel Delta plus de 70 exposants qui offrent des services pour les aidants ou les personnes âgées. De son côté, la conférence de Josée Boudreault et de Louis-Philippe Rivard a été rendue possible grâce à la participation financière du regroupement des pharmaciens Jean Coutu de Trois-Rivières et de Nicolet. 

«On est vraiment heureux de la réponse du public», estime Vanessa Bouchard, agente de communication et de développement, à l’Appui Mauricie. «On s’est dit que les gens devaient sortir pour aller voter, alors aussi bien venir au salon en même temps.»