Marcel St-Pierre est président de Jeunesse en santé.
Marcel St-Pierre est président de Jeunesse en santé.

Jeunesse en santé amasse 36 640 $

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
LA TUQUE - La 11e édition du tournoi de curling de Jeunesse en santé de La Tuque a permis d’amasser 36 640 $. Le montant, révélé au terme d’une semaine de compétition amicale, servira aux enfants de 0 à 17 ans aux prises avec des problèmes de santé.

«Ç’a été un immense succès cette année», lance Marcel St-Pierre, président de Jeunesse en santé.

Plus de 250 joueurs divisés en 56 équipes ont participé au tournoi pendant huit jours au Club de curling et de golf de La Tuque.

«Depuis le début, on avait atteint le nombre record d’équipes de 56, c’est donc la deuxième fois. Notre activité caritative rassemble beaucoup de monde et on est bien heureux parce que c’est pour venir en aide aux enfants malades de La Tuque», souligne M. St-Pierre.

Jeunesse en santé aide financièrement les enfants et leur famille quand ils partent à l’extérieur de La Tuque pour des soins.

«Il y a de nombreux coûts associés à ça. On a aidé beaucoup de personnes depuis 11 ans», soutient M. St-Pierre.

«Le nombre de spécialistes qu’on a à La Tuque n’est pas grandissant, au contraire. Quand les jeunes ont des besoins à l’extérieur, il y a une enveloppe monétaire qui les accompagne, ça aide au transport, aux repas… Quand les enfants sont hospitalisés, on donne aussi un montant alors on aide aussi les familles par la bande. Tout ça, c’est pour que les enfants puissent avoir les soins primordiaux dont ils ont besoin», ajoute-t-il.

Depuis le début de Jeunesse en santé, 253 enfants ont bénéficié de l’aide pour les transferts d’urgence, dont 29 l’an dernier. Depuis 11 ans, près de 200 enfants ont reçu un montant pour une hospitalisation dans un autre hôpital que celui de La Tuque, dont 41 en 2019. Pour des rendez-vous médicaux ou des consultations à l’extérieur, 628 enfants ont pu bénéficier de l’aide de Jeunesse en santé dont 134 juste dans la dernière année. L’organisme a également aidé financièrement pour plus de 1000 déplacements depuis ses débuts.

«C’est énorme! Notre but, c’est d’aider, toujours aider. On continue d’être présent et on est en train de former la relève pour que ça puisse continuer», insiste Marcel St-Pierre.

Bon an, mal an, Jeunesse en santé amasse un montant aux alentours de 30 000 $. Environ le tiers des revenus provient du service de raccompagnement de La Tuque.

«J’ai fait un don de 1000 $ avec ma compagnie Entretien et déneigement Josyl et j’ai amassé 10 000 $ avec le service de raccompagnement. J’ai remis au total 11 000 $. J’avais promis à mon père (Henriot Veillette, le fondateur de Jeunesse en santé), de donner 1000 $ pour ma 10e année», a souligné Sylvain Veillette, responsable du Service de raccompagnent à La Tuque.

Déjà, les organisateurs ont assuré qu’il y aurait une 12e édition l’an prochain.