Jean-Guy Dubois
Jean-Guy Dubois

Jean-Guy Dubois: «Je ne ferme pas la porte du tout»

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Bécancour — «Je ne ferme pas la porte du tout, mais je ne l’ouvre pas nécessairement complètement. J’ai une certaine ambivalence. Je songe à prendre ma décision au mois de janvier parce que tranquillement, ça va commencer à bouger du côté des intéressés. Ça va être mon projet des vacances de Noël.»

Voilà où se situe le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, dans sa réflexion à un an des élections municipales. Après avoir été maire de 1985 à 1995, il est revenu en poste en 2013.

«De ce temps-là, je n’ai pas l’esprit du tout à connaître mon avenir politique, étant pogné dans le budget et la pandémie», avoue celui qui dit travailler à compléter les dossiers de la fibre optique et du parc PME.

Déjà, son adversaire de 2013, Karl Grondin, ne cache pas qu’il pourrait être intéressé à tenter à nouveau sa chance en novembre 2021. Le conseiller politique du député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel, a évoqué l’importance d’avoir une nouvelle génération de politiciens à l’hôtel de ville.

«Je suis tout à fait d’accord à ce qu’il y ait un élément de jeunesse. Mais je ne tombe pas dans l’âgisme. La jeunesse te donne de la vigueur, mais la vieillesse te donne la sagesse. La recette, c’est un mélange intelligent des deux. C’est assez important de le faire», a indiqué Jean-Guy Dubois.

«C’est sûr qu’il va y avoir des changements à la Ville de Bécancour parce qu’effectivement, il y a plusieurs personnes qui ont atteint un certain âge et qui nous ont dit qu’ils ne pensaient pas renouveler. C’est sûr qu’il va y avoir un certain virage à la Ville et deux choses, un élément jeunesse et un élément féminin, ce que je souhaite voir apparaître au niveau du conseil municipal», a renchéri l’homme de 74 ans.

Celui-ci se plaît à dire que la Ville va bien.

«On est rendu à tout près de 100 permis de construction nouvelle cette année, c’est un record. Le parc PME va se terminer bientôt, l’incubateur est maintenant réalisé, on remporte des prix toutes les semaines au niveau culturel, touristique, social et pour la qualité de l’eau. Et la population nous cote entre 8 et 10 sur une échelle de 10», a-t-il énuméré.

Interrogé au sujet de la taxation envisagée pour 2021, le maire Dubois dit chercher chaque année à ne pas augmenter le fardeau fiscal de ses citoyens.

«C’est toujours la dernière solution, on ne souhaite pas le faire, ce ne serait pas le temps de le faire avec tout ce qui vit actuellement au niveau de la société et des entreprises», a-t-il prudemment indiqué.