Le conseiller municipal Jean-François Aubin.

Jean François Aubin briguera la mairie

Le conseiller municipal du district Marie-de-l'Incarnation, Jean-François Aubin, annoncera lundi après-midi qu'il se présente dans la course à la mairie de Trois-Rivières. M. Aubin, qui avait entamé une sérieuse réflexion à ce sujet il y a quelques mois, ne cachait plus ses intentions depuis novembre dernier, alors qu'il parlait ouvertement de sa réflexion sur la place publique.
Joint durant la fin de semaine par Le Nouvelliste, Jean-François Aubin a catégoriquement refusé de confirmer ou d'infirmer quoi que ce soit. Toutefois, il a créé un événement Facebook pour inviter un maximum de personnes à se joindre à lui lundi après-midi, à 16 h 30 au Musée québécois de culture populaire, pour vivre ce qu'il qualifie de «moment intéressant dans la vie politique de Trois-Rivières».
«Parfois dans la vie, il y a des moments importants où on ne veut pas être seul mais en gang», a-t-il également inscrit sur sa page Facebook. Dimanche soir, plus de 70 personnes avaient confirmé leur présence sur le mur de l'événement, laissant comprendre qu'un tel rassemblement ne s'organisait pas pour seulement annoncer qu'il laissait tomber l'idée de se présenter.
Jean-François Aubin s'est élevé contre certains dossiers politiques présentés au conseil dans les derniers mois. Celui qui aura fait couler le plus d'encre aura certainement été le projet de fontaine/jeux d'eau à l'Amphithéâtre Cogeco, un projet auquel il s'est opposé malgré des tractations de dernière minute pour tenter de réduire le montant de la facture.
Il a également porté sur la place publique le fait qu'il trouvait inconcevable de répondre par l'affirmative à l'augmentation du budget d'opération de la Corporation des événements, alors que l'organisme venait de dégager des surplus de près de 370 000 $ l'an dernier. L'augmentation du budget a finalement été laissée de côté.
Cette nouvelle candidature portera à trois le nombre de candidats qui devraient se retrouver sur les rangs pour la mairie lors du lancement de la campagne électorale municipale. Le maire Yves Lévesque avait confirmé, il y a plusieurs semaines, son intention de solliciter un cinquième mandat, en marge d'un discours présenté à la Chambre de commerce.
Par ailleurs, un autre candidat a fait connaître ses couleurs il y a deux semaines. Adis Simidzija, auteur et intervenant en itinérance, est âgé de 28 ans et dit proposer une alternative «de gauche» à ce qu'il qualifie de politique «trop institutionnelle».
Les élections municipales auront lieu le 5 novembre prochain.