Jean-Claude Fortin

Jean-Claude Fortin veut acheter le Concorde

Décidément, le promoteur Jean-Claude Fortin n'en est pas à une surprise près. Le propriétaire de la résidence Place Belvédère et promoteur du projet d'hôtel et de centre de foires sur le bord du fleuve a des visées du côté de Québec et aimerait acheter rien d'autre que le défunt Concorde pour y aménager un hôtel et des condos de luxe.
L'entreprise Loews, qui possède l'hôtel de la Grande-Allée, a déjà une offre d'achat sur la table, venant d'Eddy Savoie, propriétaire des Résidences Soleil. Cette offre vient toutefois à échéance vendredi. Jean-Claude Fortin espère avoir la chance de faire valoir à Loews ses intentions et ses projets pour le Concorde.
«Quand j'ai appris que ça pourrait s'en aller aux Résidences Soleil, j'ai dis: voyons donc! Ce n'est pas la place. Nous allons prendre contact avec Loews dès que l'offre d'achat sera expirée pour pouvoir voir les plans et aller visiter l'endroit en compagnie de nos ingénieurs», indique celui qui dit avoir pour partenaire la firme American Management qui posséderait déjà une soixantaine d'hôtels en Amérique du Nord.
La vision de Jean-Claude Fortin serait de conserver la vocation d'hôtel sur les six premiers étages du Concorde, en enlevant les services supplémentaires, comme les valets à l'entrée, qui faisaient que la nuitée était plus chère.
«C'est impossible de faire vivre un hôtel de 400 chambres à 250 $ ou 300 $ la nuitée à cet endroit. On ramènerait ça à 120 ou 140 chambres à 175 $ ou 180 $ la nuitée», soutient Jean-Claude Fortin. Les autres étages seraient convertis en condos de luxe en location avec services haut de gamme. Le promoteur entendrait investir entre 30 M$ et 35 M$ dans la rénovation du Concorde.
Si le projet venait à se concrétiser, Jean-Claude Fortin estime qu'il serait en mesure de réembaucher entre 60 % et 70 % du personnel qui a perdu son emploi lors de la fermeture de l'hôtel, il y a quelques semaines.
Ce nouvel intérêt pour le Concorde de Québec ne vient toutefois pas miner ses ambitions à Trois-Rivières, où la construction de la phase 2 de Place Belvédère est bien entamée, et où il compte toujours mener à terme son projet d'hôtel et de centre de foires au centre-ville, face au fleuve.
Par ailleurs, le promoteur affirme que la phase 2 de Place Belvédère serait sur le point d'afficher complet. Sur les 56 condos en construction, il ne resterait que sept ou huit unités disponibles.
En janvier dernier, deux des terrains adjacents à Place Belvédère avaient failli être mis aux enchères par la Ville pour défaut de paiement des taxes municipales depuis trois ans. Toutefois, le propriétaire a réglé la facture avant la date limite pour éviter la vente.
À ce jour, la Ville indique qu'un montant de 612 026,64 $ est toujours en attente pour les taxes et les intérêts du terrain et du bâtiment de Place Belvédère pour une partie de 2012, la totalité de 2013 et le premier versement de 2014. Le second versement, dû en juillet prochain, est de 208 974,70 $, précise Yvan Toutant, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.