Jean Chrétien

Jean Chrétien estime que Donald Trump «enlève la dignité du service public»

L'ancien premier ministre du Canada Jean Chrétien estime que le candidat républicain à la présidence des États-Unis, Donald Trump, «enlève la dignité du service public».
M. Chrétien a déclaré mercredi, lors de la collecte de fonds annuelle de l'université Saint-Francis-Xavier, à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, que la campagne du milliardaire était «incroyable».
Lorsqu'il a été interrogé sur la campagne électorale aux États-Unis, l'ex-premier ministre a fait référence à la récente maladie de la candidate démocrate, Hillary Clinton, affirmant qu'il existait «des pilules contre une pneumonie». Mais dans une attaque à peine voilée contre M. Trump, il a ajouté qu'il n'existait pas de «pilule contre quelque chose comme de la stupidité».
Jean Chrétien a d'ailleurs minimisé l'importance des velléités protectionnistes des deux candidats à présidence, soulignant que «c'était toujours comme ça» lors des campagnes présidentielles aux États-Unis.
Sans surprise, M. Chrétien n'avait que de bons mots à l'égard du premier ministre Justin Trudeau à l'occasion du premier anniversaire du gouvernement libéral, lui attribuant un regain d'énergie au Canada et l'amélioration de la réputation du pays à l'étranger.
Il a aussi défendu la décision de M. Trudeau d'imposer une taxe sur le carbone aux provinces.
Alors que les libéraux se préparent à légiférer sur la marijuana, M. Chrétien a rappelé qu'il avait proposé de légaliser la substance il y a 20 ans pour que les jeunes ne se retrouvent plus avec des casiers judiciaires toute leur vie.