Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, faisant le bilan de sa première année de mandat.
Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, faisant le bilan de sa première année de mandat.

Jean Boulet dresse un bilan de sa première année de mandat: «Fierté et humilité»

Marc Rochette
Marc Rochette
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — «Fierté et humilité». Voilà comment le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a résumé sa première année de mandat, marquée particulièrement par le lock-out à l’Aluminerie de Bécancour et la Grande corvée pour s’attaquer au phénomène de rareté de main-d’oeuvre.

«Le conflit à l’ABI fut un dossier prenant, mais qui m’a profondément intéressé. C’était une tempête parfaite et j’ai agi comme provocateur de réactions», a-t-il confié, lundi, en point de presse.

Celui-ci dit suivre régulièrement ce qui s’y passe. «L’application du protocole de retour au travail va relativement bien et la fréquence du retour au travail est respectée», a-t-il confirmé, tout en avouant que cet affrontement de culture aura laissé des traces.

Par ailleurs, le ministre Boulet s’est plu à rappeler cette Grande corvée qui fut lancée à Trois-Rivières le 4 février dernier, tout comme son plan d’action pour la main-d’oeuvre qui s’en est suivi le 23 septembre dernier. «Ce n’est pas un défi qui repose uniquement sur les épaules de l’État», a-t-il précisé.

Par ailleurs, le député de Trois-Rivières aura été associé aux 65 millions de dollars annoncés pour rénover les écoles de la Mauricie et les 3,2 millions de dollars consentis pour l’agrandissement de l’école Sainte-Thérèse. À cela viennent s’ajouter les 1,5 million de dollars supplémentaires annoncés pour l’UQTR et les cinq millions de dollars additionnels pour les deux cégeps de la Mauricie. C’est sans compter les nouvelles classes de maternelle 4 ans en Mauricie.

Au plan culturel, il a souligné l’ajustement du financement du Musée Pop et les 1,4 million de dollars accordés aux festivals et événements de la région.

En matière communautaire et de santé, M. Boulet a rappelé les 500 000 $ en aide supplémentaire pour les organismes communautaires de la Mauricie, les 2,3 M $ pour l’inauguration de la Maison Martin-Matte à Trois-Rivières et les 2,5 M $ investis dans le Programme Agir Tôt pour la Mauricie et le Centre-du-Québec

Une somme de 10,2 M $ pour la réouverture de l’usine de Menthes Rito, 5 M $ pour l’agrandissement du Centre de métallurgie du Québec à Trois-Rivières, 3 M $ pour la Mauricie du Fonds d’appui au rayonnement des régions, 10,2 M $ pour le Fonds de diversification économique, 100 M $ pour la réfection du pont Laviolette et 163 M $ investis dans des projets routiers en Mauricie pour 2019-2021: voilà d’autres faits saillants de l’an 1.

«Je suis très fier de représenter les citoyens de Trois-Rivières à l’Assemblée nationale. Nous avons été élus en disant que nous allions tenir nos promesses et nous l’avons démontré au cours de cette première année de mandat. Je veux être présent pour tous les Trifluviens et je veux travailler toujours plus fort pour relever les défis qui touchent les citoyens de ma circonscription et de toute la Mauricie», a-t-il conclu.