Anne-Sophie Provencher a retrouvé son vélo.

«Je n’en reviens tout simplement pas»

TROIS-RIVIÈRES — C’est grâce à un signalement anonyme qu’Anne-Sophie Provencher, une jeune femme de Trois-Rivières, atteinte de paralysie cérébrale, a pu retrouver son vélo adapté.

«Je n’en reviens tout simplement pas. C’est incroyable. Nous l’avons retrouvé!», lance Andrée Lamy, la belle-mère d’Anne-Sophie Provencher.

Mme Lamy ajoute qu’Anne-Sophie était vraiment contente. «Pour elle, ce vélo est vraiment important. Elle utilise ce vélo depuis une dizaine d’années. Il est adapté à sa condition et il a subi plusieurs modifications. Nous ne savions pas quand elle pourrait en avoir un autre. Mais maintenant que nous l’avons retrouvé, elle est ravie», souligne-t-elle.

En effet, c’est à la suite d’une information anonyme que les policiers de Trois-Rivières ont retrouvé le vélo de la jeune femme de 24 ans. «Nous avons reçu des informations anonymes, nous avons retrouvé le vélo, mais l’enquête va tout de même se poursuivre afin de relier le vol à un suspect», précise le sergent Lévesque.

Rappelons qu’Anne-Sophie Provencher s’était fait voler son vélo le 4 juin à la résidence de la rue Deshaies dans le secteur Trois-Rivières-Ouest. La jeune femme se déplace en fauteuil roulant et ce vélo avait été adapté spécialement pour elle.

C’est sa belle-mère, Andrée Lamy, qui avait dénoncé la situation sur les réseaux sociaux. Elle avait d’ailleurs confié au Nouvelliste son indignation.

«Les voleurs ne peuvent pas du tout l’utiliser, c’est un tricycle. Il ne peut servir à personne d’autre qu’à elle. Ce qu’on pense, c’est que quelqu’un l’a volé pour les pièces», estimait-elle.

Sa publication sur les réseaux sociaux a été largement partagée et c’est un dénouement heureux pour la famille.

«Nous avons eu plus de 1600 partages sur Facebook. Les gens m’ont envoyé de nombreux messages personnels. Je n’en reviens tout simplement pas de voir qu’il y a autant de bonnes personnes dans la vie», s’exclame Mme Lamy.

Elle raconte que les gens ont été vraiment généreux. «J’ai une dame qui nous a offert le vélo adapté de son frère, j’ai aussi un artiste qui nous a proposé de faire un spectacle-bénéfice et il y a même des gens qui nous ont offert des dons», relate-t-elle.

Pour Anne-Sophie Provencher, cette histoire, qui a soulevé l’indignation, connaît un dénouement des plus heureux, son vélo adapté a été retrouvé.