Plusieurs dizaines de parents se sont manifestés sur la page Facebook de l’école Louis-de-France pour offrir leur aide dans la restauration des installations.

Jardins vandalisés à l'école Louis-de-France: les parents se mobilisent

Trois-Rivières — Malheureux du fait que les jardins de l’école primaire Louis-de-France aient été vandalisés dans la foulée des festivités de la fête nationale, des parents bénévoles se sont mobilisés pour remplacer la majorité des installations qui ont été brisées.

Armés de marteaux, de tournevis et de matériau de remplacement, ces parents dévoués se sont présentés à l’école dès la première heure au lendemain des événements avec la ferme intention de remettre les jardins de l’école à neuf. «Ces gens-là croient autant que nous à ce projet agroalimentaire. C’est eux qui ont travaillé fort à l’élaboration de celui-ci et ils n’allaient pas le voir dépérir sans agir», mentionne la directrice de l’école primaire Louis-de-France, Maryse Côté. Elle se dit extrêmement reconnaissante du geste qui a été posé sans hésitation par ces parents qui n’étaient pas tenus de se mobiliser pour sauver les jardins.

Les installations toutes récentes qui étaient situées sur le terrain de l’école ont été vandalisées par des fêtards qui se sont présentés illégalement sur les lieux lors de la fête nationale plus tôt cette semaine. «Il y avait des bouteilles d’alcool vides sur le sol autour de nos jardins et tout avait été laissé dans un piteux état. On pouvait deviner presque tout ce qui avait été fait uniquement en regardant l’état de nos aménagements», confie la directrice. Ce sont des témoins auditifs qui ont pu confirmer au personnel de l’école et à la police que les actes avaient été commis par des fêtards dans le cadre de la fête nationale. De tous les bris qui ont été causés, on retrouve de la vitre cassée, des plans arrachés et des structures brisées.

Les parents bénévoles se sont donc affairés dans les derniers jours à préserver les plans qu’il leur était possible de sauver et de remplacer ceux qui avaient été arrachés par de nouveaux. De plus, les installations brisées ont été solidifiées pour éviter qu’elles ne soient vandalisées à nouveau. Il ne reste que la remise dont les vitres ont été cassées à remplacer. La directrice assure qu’elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les jardins soient remis à neuf et opérationnels avant le début de la prochaine année scolaire en août prochain. «Le plan est de retrousser nos manches et de travailler dans le bon sens pour redonner à nos jeunes les installations pour lesquelles ils ont travaillé si fort. Personne n’a eu l’idée d’abandonner au sein de notre équipe.»

L’école Louis-de-France avait d’ailleurs été récipiendaire d’une bourse de 649 000 $ du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec pour l’aménagement de ces jardins. On reconnaissait l’établissement comme un modèle dans le domaine agroalimentaire.