Les récoltes vont bien au jardin populaire de quartier du parc 3L de Shawinigan.

Jardiner en communauté

SHAWINIGAN — La chaude température de l’été aura permis au jardin populaire de quartier du parc 3L de Shawinigan de récolter plus de 410 kg de légumes depuis le début de la saison estivale.

Depuis maintenant quatre ans, le projet du jardin collectif 3L de Shawinigan encourage le partage d’expertises, d’entraide et de socialisation avec la mise en place d’un jardin collectif au parc 3L du secteur Saint-Marc Christ-Roi de Shawinigan.

Sur une base volontaire, les citoyens aident à l’entretien du jardin collectif, que ce soit pour le désherbage, la récolte ou encore l’arrosage. Jusqu’à présent, plus de 1000 heures ont été allouées pour assurer la pérennité du jardin.

Les jardiniers doivent travailler un minimum de deux heures par semaine pendant deux semaines pour avoir accès à leur part de légumes. «On partage entre tous ceux et celles qui viennent au jardin», souligne Patrick Desfossés, intervenant au jardin populaire de quartier.

Avec une superficie de 12 000 pi2, le jardin compte environ une quarantaine de variétés de légumes choisis par les jardiniers participants. «Les gens qui ont participé l’an dernier ont été consultés pour savoir ce qu’ils aimeraient cultiver dans le jardin. La décision revient vraiment à eux», explique Gabrielle Sylvestre, intervenante de milieu au jardin populaire de quartier.

Les participants ont également la chance de pouvoir expérimenter et faire pousser des légumes ou des fruits peu communs. «Si les gens veulent essayer de faire pousser des choses différentes, ils peuvent en emporter. On en a qui ont apporté des topinambours», indique-t-elle.

Grandir en jardinant
Les deux intervenants du jardin populaire de quartier confirment que leur implication est bien plus grande que la quantité de légumes récoltés. «Le jardinage c’est beaucoup d’efforts, mais les récompenses sont beaucoup plus vastes que les légumes», confie Patrick Desfossés.

«Les rencontres et les échanges qu’on a sont magnifiques», avoue Gabrielle Sylvestre.

Le jardin du parc 3L fait aussi affaire avec le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan. Les jeunes adolescents participent quotidiennement à l’entretien du jardin. «C’est une richesse. Les jeunes sont dévoués et c’est fascinant de voir leur progression», ajoute Patrick Desfossés.