Le chef du NPD Jagmeet Singh a visité l’organisme COMSEP en compagnie du député Robert Aubin. De gauche à droite: Marie-Josée Tardif, Robert Aubin, Sylvie Tardif et Jagmeet Singh.

Jagmeet Singh poursuit sa tournée

TROIS-RIVIÈRES — Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) Jagmeet Singh a poursuivi son opération séduction à Trois-Rivières en visitant, pour une deuxième journée, des attraits touristiques et économiques de la région.

Après avoir assisté au FestiVoix jeudi soir, Jagmeet Singh était de passage au Port de Trois-Rivières vendredi, pour ensuite visiter le Centre d’organisation mauricien des services et d’éducation populaire (COMSEP) et le sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. Pour lui, il est important de laisser sa marque auprès des Trifluviens lors de sa tournée.

Le député Robert Aubin est confiant que son chef réussira à charmer la population de la région. «À toutes les fois que des gens rencontrent Jagmeet et qu’ils ont des barrières, ces barrières-là tombent», dit-il.

Le chef du NPD croit que ce qui le rend unique comme politicien est son parcours qui se rapproche de celui de plusieurs familles canadiennes. «Quand j’étais jeune, mon père est tombé malade», explique-t-il, «j’étais le plus vieux des frères et soeurs, donc j’avais la responsabilité de travailler pour aider ma famille».

Jagmeet Singh affirme que ce passage difficile de sa vie personnelle lui donne envie de former une société plus juste en investissant dans des programmes sociaux. Les priorités du NPD en région sont celles de venir en aide aux citoyens victimes de la pyrrhotite, d’instaurer les vols internationaux à l’aéroport de Trois-Rivières et d’investir dans un train passager.

Et si Yves Lévesque était candidat?
Questionné sur la forte possibilité que le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque se présenterait aux prochaines élections fédérales pour le Parti conservateur, Jagmeet Singh a affirmé croire que Robert Aubin sera en mesure de représenter à nouveau Trois-Rivières comme député.

Jagmeet Singh en visite au Port de Trois-Rivières avec le député Robert Aubin.

«J’ai confiance que les Trifluviennes et les Trifluviens vont continuer d’appuyer ce député qui a su démontrer ses capacités de travail», a déclaré le chef de parti.

Une rencontre entre le chef du NPD et Yves Lévesque n’était pas prévue pour ce passage. Jagmeet Singh a toutefois affirmé qu’il trouvait important que le gouvernement fédéral ait une relation de proximité avec les conseils municipaux afin de venir en aide plus facilement aux villes.

Légalisation du cannabis
Alors que la légalisation du cannabis se concrétisera dans les prochains mois au pays, Jagmeet Singh a réitéré son appui à cette décision, mais avant tout à la décriminalisation de la marijuana.

Selon lui, une des premières mesures que le gouvernement fédéral aurait du instaurer est un système de pardon pour les personnes qui ont maintenant un dossier criminel pour des crimes liés au cannabis.

«Il y a beaucoup de gens qui rencontrent des obstacles en lien avec l’emploi ou avec l’éducation», explique le chef du NPD.

Financement des médias
Jagmeet Singh s’est également engagé à ce qu’un gouvernement du NPD instaure un système d’aide aux médias s’il en venait à être élu en octobre 2019.

«On a besoin de médias forts; dans une démocratie, c’est fondamental», insiste le chef de parti. «C’est un engagement que de créer un système qui est juste et qui garde l’indépendance des médias».

Charmer les Québécois
C’est quelques jours seulement après la dure défaite du candidat du NPD dans Chicoutimi-Le Fjord que Jagmeet Singh fait son passage en région. Éric Dubois a obtenu la troisième place avec moins de 10% des voix, alors que le comté a été représenté par le NPD de 2011 à 2015.