Jacques Bergeron, ancien vérificateur général de la Ville de Montréal, vient d’être nommé vérificateur général de la Ville de Trois-Rivières.

Jacques Bergeron nommé vérificateur général

Trois-Rivières — La Ville de Trois-Rivières a un nouveau vérificateur général. Jacques Bergeron, ancien vérificateur général de la Ville de Montréal, a été confirmé dans ses nouvelles fonctions lors de la séance régulière du conseil municipal, mardi soir.

La Ville était allée en appel de candidatures pour combler ce poste peu de temps après avoir procédé au congédiement du vérificateur général par intérim, Claude Cournoyer, qui a connu un bref mais intense passage à Trois-Rivières au début de l’année 2018.

Au terme de l’appel de candidatures, quinze personnes avaient manifesté leur intérêt. De ce nombre, seulement trois personnes ont été retenues pour l’entrevue, étant donné que le gouvernement provincial exige maintenant que les vérificateurs généraux aient non seulement la formation CPA, mais également la compétence d’auditeur, ce qui diminue largement le bassin de candidatures.

Jacques Bergeron devient donc vérificateur général de la Ville de Trois-Rivières pour les sept prochaines années, ce qui est généralement la norme selon les modalités fixées à la Loi sur les cités et villes. Rappelons que cette fonction est désormais obligatoire pour les villes de plus de 100 000 habitants au Québec.

Jacques Bergeron a terminé son mandat de vérificateur général de la Ville de Montréal en juin 2016. L’homme possède une feuille de route impressionnante. Ses rapports de vérification ont notamment largement documenté le scandale des compteurs d’eau, des informations qu’il avait d’ailleurs transmis à la Sûreté du Québec et qui ont grandement ébranlé l’administration de l’ancien maire Gérald Tremblay.

En 2014, il avait également été appelé à la barre des témoins à la Commission Charbonneau pour donner ses impressions face à de possibles collusions à la Ville de Montréal.

Auparavant, il avait œuvré au privé pour la firme Raymond Chabot.

En 2016, la Ligue d’action civique avait honoré M. Bergeron à titre de personnalité publique 2016, pour l’ensemble de son mandat de sept ans à titre de vérificateur général de Montréal.

Le maire Yves Lévesque a salué cette nouvelle nomination. «C’est une excellente nouvelle, car c’est une personne de grande expérience qui va venir pour épauler nos directeurs afin d’aller ailleurs, d’amener la Ville à être toujours plus performante. Si des lacunes importantes sont détectées, il faut les dénoncer. Mais son rôle est d’abord d’enrichir le fonctionnement de l’organisation», mentionne Yves Lévesque, qui souligne que M. Bergeron connaît déjà sur le bout de ses doigts le monde municipal.

Le mandat du nouveau vérificateur général à Trois-Rivières prend effet aujourd’hui et se terminera au 3 septembre 2025.

Rappelons que la Ville de Trois-Rivières avait congédié en mars dernier le vérificateur général par intérim qu’elle avait nommé en janvier 2018. Claude Cournoyer faisait face à une plainte de harcèlement psychologique de la part d’une employée, plainte pour laquelle M. Cournoyer estimait que le processus de traitement n’avait pas été fait selon les règles de l’art de la politique en vigueur à la Ville. Claude Cournoyer, qui envisageait de poursuivre la Ville de Trois-Rivières dans ce dossier, n’a toujours pas donné suite à cette idée.

Par ailleurs, une plainte en déontologie avait été formulée par le conseil municipal au syndic de l’Ordre des comptables agréés contre Claude Cournoyer.

En ce qui concerne la vérification comptable des derniers mois, le mandat a été confié à une firme externe, le temps que la fonction soit comblée.