Dans le cadre de sa tournée de la Mauricie, le ministre responsable de la Mauricie, Jean Boulet, a annoncé une aide financière totalisant 4,6 millions $ pour les cégeps de Trois-Rivières et de Shawinigan.

Investissements de 4,6 M$ pour les cégeps de la Mauricie

SAINT-SÉVÈRE — Des investissements totalisant 4,6 millions $ pour les cégeps de la Mauricie ont été annoncés par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre de la Mauricie, Jean Boulet, lundi, à Saint-Sévère. Le Cégep de Shawinigan recevra 1,5 million $ alors que le Cégep de Trois-Rivières empochera une aide 3,1 millions $.

Rappelons que le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, a annoncé des investissements de 68 millions $ additionnels pour tous les Cégeps de la province, lundi. Ces investissements s’inscrivent dans la révision du mode de financement des cégeps.

Cette aide financière importante viendra répondre aux besoins qu’ont les deux cégeps de la région, soit ceux de Trois-Rivières et de Shawinigan et sera effective dès la rentrée collégiale.

«Il y a un défi démographique dans tous les cégeps au Québec et il y a une baisse d’achalandage depuis 2014-2015 d’à peu près 2,4%. Les cégeps ont des défis. Ils veulent améliorer la qualité de leurs services, la qualité de l’offre de formations et ce financement additionnel va venir leur donner une bouffée d’air frais qui est demandée depuis un certain nombre d’années», a souligné M. Boulet, en conférence de presse, lundi.

«Le mode de financement dans les cégeps au Québec est en place depuis 25 ans. Il requérait une révision pour permettre un meilleur financement, mais particulièrement dans les cégeps qui sont dans les régions où le défi démographique est encore plus élevé. [...] Il y a une méthode d’allocation des sommes qui tient compte, notamment, du nombre d’étudiants.»

Le ministre Jean Boulet a visité l’entreprise Rien ne se perd, tout se crée de Saint-Sévère, lundi.

Il a aussi été question de l’Observatoire du Cégep de Trois-Rivières qui, rappelons-le, a été fermé pour l’été en raison de la détérioration de la bâtisse. Aucun financement ne sera particulièrement attribué pour les rénovations ou la construction d’un nouvel Observatoire. Toutefois, la décision de prendre ou non une certaine partie du financement annoncé lundi reviendra aux dirigeants du cégep trifluvien.

«Évidemment, c’est un financement additionnel qui va permettre au Cégep de Trois-Rivières d’assurer un meilleur financement et dans ses infrastructures, le Cégep de Trois-Rivières aura à prendre des décisions, mais on sera là pour les accompagner. Ça fait partie d’une priorité du Cégep de Trois-Rivières, on verra comment les accompagner, mais ce financement additionnel va certainement leur donner une marge de manoeuvre pour l’Observatoire», a fait remarque M. Boulet.

M. Boulet en visite en Mauricie

L’annonce du ministre de la Mauricie a été faite dans le cadre de sa tournée de la région qui s’est amorcée lundi et qui se terminera le 30 août. M. Boulet a d’abord visité l’organisme sans but lucratif aidant les personnes atteintes d’une déficience intellectuelle ou d’un trouble de l’autisme, Premier envol, situé à Louiseville. Sa tournée s’effectue dans le but de connaître les entreprises régionales.

«L’objectif est d’abord de rencontrer, d’écouter les préoccupations des organismes communautaires et des entreprises. [...] C’est un concept qui fait l’envie de ce qui existe dans les autres régions et on est une inspiration à bien des égards dans notre région. On a des environnements, on a des organisations qui inspirent ce qui se fait au Québec et dans le monde communautaire québécois. Je vous avoue que j’ai trouvé ça particulièrement intéressant et quand les gens me disent que leur priorité est la qualité de l’intervention auprès de ces personnes-là, ça me touche et ça me fascine que ça se fasse chez nous», a-t-il précisé.

Au total, le ministre Boulet visitera plus d’une dizaine d’organismes et d’entreprises jusqu’au 30 août. Il a soutenu, par voie de communiqué, l’importance de sa tournée.

«À titre de ministre régional, il est important pour moi de consulter régulièrement le milieu pour être à l’écoute des besoins et pour mieux adapter nos stratégies dans les différents dossiers que je pilote. Ces visites me permettent donc de constater concrètement où mon Ministère et où votre gouvernement doit concentrer ses efforts pour soutenir les acteurs et les citoyens de la Mauricie.»