3,5 M$ ont été accordés pour améliorer les routes en Mauricie.

Investissement de 3,5 M$ pour les routes de la région

TROIS-RIVIÈRES — Le gouvernement du Québec accorde une aide financière de plus de 3,5 millions $ pour soutenir la région de la Mauricie dans l’amélioration de son réseau routier local.

«Le soutien financier de plus de 3,5 M$ annoncé aujourd’hui (vendredi) démontre l’importance de travailler en collaboration avec les villes et municipalités afin de doter les citoyennes et citoyens de réseaux routiers fiables et efficaces. Votre gouvernement entend continuer de proposer des solutions concrètes visant à soutenir l’ensemble de ses partenaires de notre région», a souligné le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, Jean Boulet, par voie de communiqué.

Cette aide financière est octroyée dans le cadre des volets Accélération des investissements sur le réseau routier local et Redressement des infrastructures routières locales du Programme d’aide à la voirie locale.

Ce soutien financier sera réparti dans huit municipalités de la région, soit Saint-Élie-de-Caxton (260 100 $), Charrette (288 502 $), Sainte-Ursule (291 431 $), Saint-Narcisse (338 937 $), Louiseville (362 717 $), Saint-Édouard-de-Maskinongé (500 000 $), Lac-aux-Sables (707 297 $) et Yamachiche (799 657 $). «Je salue les importants investissements annoncés aujourd’hui qui permettront d’améliorer les infrastructures routières dans la région de la Mauricie, notamment sur le réseau de Lac-aux-Sables et de Saint-Narcisse. S’assurer que nos infrastructures répondent aux besoins de nos communautés est au cœur de nos priorités pour la région et cette annonce importante améliorera significativement la qualité de vie des citoyennes et citoyens du comté de Champlain», confirme la ministre de la Justice, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne et députée de Champlain, Sonia LeBel.

Les travaux pour le volet Redressement des infrastructures routières locales seront réalisés selon un plan d’intervention préalablement déterminé par les villes ou municipalités. Pour le volet Accélération des investissements sur le réseau routier local, l’aide financière est accordée pour la réalisation des travaux qui ne sont pas admissibles au volet précédent.