Lundi dernier, un morceau de béton s'est détaché du viaduc du boulevard Henri-Bourassa, à Montréal, et s'est écrasé sur le capot d'un véhicule qui circulait en direction ouest sur l'autoroute 40.

Intervention requise sur six viaducs de la région

Plus de 80 viaducs ont été inspectés de nouveau en Mauricie et dans le Centre-du-Québec par le ministère des Transports du Québec. Des interventions immédiates ont été nécessaires sur six d'entre eux.
Les six structures touchées sont situées sur le rang des Épinettes à Sainte-Eulalie, sur le 10e rang à Saint-Louis-de-Blandford, sur le 10e rang de Wendover à Notre-Dame-du-Bon-Conseil, sur la route 255 à Saint-Cyrille-de-Wendover, sur la route 261 à Sainte-Anne-du-Sault et sur la route 162 à Saint-Louis-de-Blandford.
Les inspections, qui avaient été commandées à la suite de la chute d'un fragment de béton sur l'autoroute 40 Ouest le 13 janvier dernier, ont été achevées dimanche.
Compte tenu des récents événements, le Ministère a fait savoir qu'il avait revu ses protocoles d'intervention. Dorénavant, tout événement météorologique exceptionnel, notamment une succession de cycles de gel-dégel et de froid intense, déclenchera une série de vérifications sur les structures présentant des risques de chutes de béton. Des opérations de sécurisation s'ensuivront au besoin. Ces vérifications supplémentaires s'ajouteront à celles déjà réalisées plusieurs fois par année par les équipes du Ministère responsables de la sécurisation.
«Le vieillissement de nos infrastructures exige la modification de nos façons de faire afin d'assurer la sécurité des usagers du réseau ainsi que la pérennité de nos installations pour les années à venir. Chaque année, le Ministère investit des sommes importantes en conservation des structures. Pour 2013-2015, ce sont plus de 2,6 milliards de dollars qui auront été investis pour préserver nos infrastructures routières. Nous continuerons dans cette voie», a conclu Sylvain Gaudreault.
Au Québec, le ministère des Transports a dû intervenir «par mesure de précaution» à 47 reprises lors de l'inspection de 605 structures routières survenue à la suite de l'incident de la semaine dernière, sur l'autoroute 40 à Montréal.