L’intersection du boulevard des Récollets et de la rue Bellefeuille va être complètement réaménagée.

Intersection des Récollets et Bellefeuille: le réaménagement prévu à la fin de l’été 2020

Trois-Rivières — Tristement connue pour son nombre élevé d’accidents, l’intersection du boulevard des Récollets et de la rue Bellefeuille, dans le secteur de Trois-Rivières-Ouest, va être complètement refaite. Ces travaux majeurs devraient être effectués à la fin de l’été 2020.

«La Ville veut réaménager les intersections du boulevard des Récollets et de la rue Bellefeuille pour les combiner en une seule. Il y a deux intersections pour le moment avec le terre-plein d’Hydro-Québec. On veut donc les combiner en une seule grande intersection», explique Guillaume Cholette-Janson, porte-parole de la Ville de Trois-Rivières.

Les deux intersections vont être combinées en une seule.

En effet, il y a une intersection qui jouxte le Carrefour Trois-Rivières et une autre au coin du CAA-Québec. Un appel d’offres a été publié, cette semaine, concernant une demande de service professionnel d’ingénierie pour la conception du réaménagement de l’intersection. Les travaux devraient se tenir de la fin du mois d’août à la fin du mois d’octobre. Il n’a pas été possible de connaître le budget alloué à ce projet. Davantage de détails vont être disponibles en décembre.

Cette intersection est problématique depuis plusieurs années. Du 1er janvier au 17 décembre 2018, vingt-quatre accidents s’y sont produits dont un qui a fait au moins un blessé grave et dix qui comptaient une ou plusieurs victimes blessées légèrement. Selon des statistiques datant de 2018, quelque 55 000 véhicules y circulent chaque jour. 

Le 21 septembre 2010, un jeune homme de 17 ans avait perdu la vie dans une collision à cet endroit. Le coroner Éric Labrie avait publié un rapport sur cet événement en 2012 recommandant le réaménagement de l’intersection. Il avait alors indiqué que dans la période de 2006 à 2010, le ratio d’accidents à cet endroit était de 3 à 5 fois supérieur aux autres intersections de Trois-Rivières ayant un volume de circulation semblable. Après l’accident toutefois, des modifications avaient été apportées aux feux de circulation. Des changements que le coroner avait estimé insuffisants.

L’objectif est d’ailleurs de sécuriser cette intersection, selon la Ville. «Il y a eu beaucoup d’études. C’est un secteur qui est névralgique. On voulait vraiment faire les choses comme il faut», note M. Cholette-Janson. Les piétons et les cyclistes ont aussi été pris en compte alors qu’un trottoir dégagé de la route et une voie cyclable sont prévus dans ce réaménagement.