Homme condamné à une amende pour avoir amputé son chien d’une patte

SAINT-HYACINTHE - Un homme qui avait lui-même amputé une patte fracturée de son chien, à l’automne 2016, devra payer une amende de 3000 $ et les frais juridiques de 750 $.

La nouvelle est rapportée jeudi par l’Ordre des médecins vétérinaires du Québec qui avait poursuivi le propriétaire du chien, Dominique Godin. L’Ordre dit avoir obtenu gain de cause le 19 décembre dernier devant la Cour du Québec.

L’organisme constitué en vertu du Code des professions signale qu’en procédant à l’amputation, M. Godin a posé l’un des actes réservés aux médecins vétérinaires détenant un permis d’exercice délivré par l’Ordre. Il a donc été déclaré coupable de pratique illégale de la médecine vétérinaire.

L’affaire avait été mise au jour lors d’un signalement reçu pour maltraitance animale. Le personnel du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) avait saisi le chien qui a dû être euthanasié plus tard en raison de son état général et de ses blessures infectées.

Dominique Godin avait avoué avoir lui-même procédé à la chirurgie.

L’Ordre des médecins vétérinaires du Québec rappelle qu’on ne peut pas, même s’il s’agit de notre animal, exercer sur lui la médecine vétérinaire. Le Code des professions prévoit que les membres de 28 professions, dont la médecine vétérinaire, sont autorisés à utiliser le titre, à poser les actes et à exercer les activités que la loi leur réserve.