Le niveau de l'eau se stabilise.

Inondations: vers une stabilisation

Les niveaux d'eau demeurent élevés sur les différents cours d'eau de la région, mais la stabilisation annoncée de la situation en cette crue des eaux du printemps tend à se réaliser.

Les températures fraîches et le beau temps du début de semaine devraient aider à régulariser les niveaux d'eau, comme le rappelle la mairesse suppléante de Trois-Rivières, Ginette Bellemare.

«Plusieurs facteurs nous permettent de constater que le niveau devrait baisser plus bas que 2017 d'ici mercredi», a dit Mme Bellemare.

Même son de cloche du côté de Saint-Alexis-des-Monts. La rivière du Loup offre un important débit d'eau, mais les autorités observent une diminution.

«La rivière baisse continuellement à chaque heure, déclare le maire, Michel Bourassa. Il faisait -3 degrés ce matin (lundi), ça va aider. Il reste un bon couvert de neige dans la réserve Mastigouche.»

Le débit de la rivière du Loup a passé de près de 132 mètres cubes par seconde à 112 entre dimanche et lundi matin. La baisse du niveau de l'eau fait en sorte que la situation s'améliore sur la route 349. Il resterait environ 15 cm d'eau sur la chaussée. La circulation s'effectue en alternance.

Le constat est comparable sur la rivière Maskinongé. À la hauteur des chutes de Sainte-Ursule, le débit a frôlé les 200 mètres cubes d'eau par seconde en fin de semaine. La journée de lundi devrait se terminer avec un débit inférieur à 170 mètres cubes d'eau par seconde. 

«Ça descend. On est encore à 180 mètres cubes d'eau par seconde ce matin (lundi), c'est encore haut, mais ça baisse», confirme le maire de Sainte-Ursule, Réjean Carle.

Respect de la signalisation

La Ville de Trois-Rivières réitère ses avis à tous les citoyens d'éviter de surcharger le réseau d'égout sanitaire en cette période de crue printanière et de circuler dans les secteurs inondés. Jusqu'à maintenant, 14 constats d'infraction ont été émis à des automobilistes qui circulaient dans ces secteurs sans raison valable, contrevenant à la signalisation limitant l'accès à la circulation locale.

Par ailleurs, le premier ministre François Legault sera de passage dans la région, lundi après-midi. Il se rendra d'abord à Maskinongé avant de poursuivre sa visite à Nicolet.