Le parc de la rue Terrasse du fleuve a subi certains dommages.

Inondations: trop de promeneurs du dimanche

TROIS-RIVIÈRES — L’appel lancé quotidiennement par la mairesse suppléante de Trois-Rivières invitant les gens à éviter de circuler inutilement dans les secteurs inondés n’a pas été entendu par tous. Depuis le 20 avril, 14 constats d’infraction ont été donnés par la police de Trois-Rivières à des promeneurs du dimanche qui sont repartis chez eux avec une amende totalisant 170 $.

Les zones touchées par les inondations sont concernées par des interdictions de circulation afin d’éviter de créer d’autres dommages aux propriétés en raison des vagues. Seuls les citoyens du secteur sont autorisés à s’y rendre. Mais ce ne sont pas toutes les personnes qui respectent la consigne. Uniquement durant le dernier week-end, cinq constats d’infraction ont été remis à des conducteurs.

«Les infractions sont en fonction de l’article 310 du Code de la sécurité routière qui est de ne pas respecter la signalisation en vigueur, fait remarquer le sergent Luc Mongrain, porte-parole de la police de Trois-Rivières. On intercepte les gens, on leur demande ce qu’ils font ici. Et selon les explications, on demande des pièces d’identité. Si le policier juge que la personne n’a pas d’affaire là, il y a émission d’un constat.»

Les excuses classiques du type qui vient aider son beau-frère sont vérifiées par la police, tient à préciser le sergent Mongrain.

«C’est l’aspect sécurité qui prime: en circulant en auto dans des rues inondées, il peut y avoir un nid-de-poule. Il y a des risques de s’enliser. Et à pied, il y a un risque de trébucher. C’est important de respecter la signalisation.»

Selon la conseillère du district de Chavigny, Maryse Bellemare, des traces de pneu ont été repérées dans le parc de la rue Terrasse du fleuve.

«C’est un manque de respect total envers les citoyens et aussi le bien public», déplore la conseillère.

D’autre part, bien que les autorités indiquent que la situation est stable concernant le réseau d’égout sanitaire, la Ville de Trois-Rivières demande la collaboration de tous ses citoyens afin de ne pas surcharger ledit réseau.