Une quarantaine de citoyens s'étaient déplacés pour obtenir de l'information sur les outils mis à leur disposition.

Inondations: plusieurs ressources disponibles

Les Trifluviens qui ont été victimes des inondations en savent maintenant plus sur les outils qui sont mis à leur disposition afin de se relever de cette difficile épreuve.
Ces ressources ont été présentées et expliquées lors d'une rencontre citoyenne à laquelle ont participé plusieurs intervenants représentant notamment le CIUSSS, la Ville de Trois-Rivières, Hydro-Québec, la Régie du bâtiment et la Sécurité civile. Plusieurs élus, dont le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, ainsi que le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard, étaient également présents.
Le programme d'aide financière mis sur pied et bonifié récemment par le gouvernement du Québec a été expliqué lors de cette rencontre qui s'est déroulée dans une salle municipale du secteur Pointe-du-Lac et à laquelle ont assisté une quarantaine de citoyens.
Des spécialistes ont également profité de l'occasion pour énumérer les précautions à prendre afin de limiter les impacts négatifs que peut engendrer une inondation, notamment en ce qui concerne les moisissures et la consommation d'eau. Des conseils afin de réussir à bien gérer le stress et l'anxiété ont également été prodigués aux sinistrés présents.
Des rencontres similaires se tiendront à Shawinigan et Nicolet au cours des prochains jours. Les Nicolétains ainsi que les Bécancourois touchés sont conviés au 725 boulevard Louis-Fréchette à Nicolet à compter de 19 h 30 jeudi tandis que ce sera le tour des Shawiniganais vendredi alors qu'une rencontre débutant à la même heure se tiendra au Centre municipal de curling situé au 661 3e Avenue dans le secteur Grand-Mère.
D'autres soldats quittent
Les effectifs militaires présents dans la région continueront de diminuer au cours des prochains jours. Environ 100 soldats qui avaient été déployés devaient rentrer chez eux jeudi matin et une autre centaine devraient les imiter vendredi.
Le directeur régional de la Sécurité civile, Sébastien Doire, soutient que les municipalités n'ont pas besoin de leur aide pour l'instant. Il précise qu'il en restera entre 80 et 90 pour encore quelque temps et qu'ils sont prêts à intervenir si la situation le requiert.
En ce qui concerne les niveaux du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint-Maurice, ils continuent de baisser. En date de mercredi, le niveau du fleuve était de 2,53 mètres.
Selon Sébastien Doire, il devra descendre encore d'une dizaine de centimètres afin que la situation puisse être considérée comme normale en cette période de l'année. De plus, certains secteurs qui ont été lourdement touchés sont maintenant accessibles en voiture.