La Ville de Nicolet a pris la décision que ses employés n’allaient plus remplir les sacs de sable qu’elle met à la disposition des riverains lors des inondations.
La Ville de Nicolet a pris la décision que ses employés n’allaient plus remplir les sacs de sable qu’elle met à la disposition des riverains lors des inondations.

Inondations: Nicolet revoit ses façons de faire

Mathieu Lamothe
Mathieu Lamothe
Le Nouvelliste
Nicolet — Dans l’éventualité où des inondations causées par la crue printanière pourraient être plus fréquentes dans le futur, la Ville de Nicolet met en place un plan clair et précis de ce qui doit être fait et par qui il devra l’être lorsqu’elle se retrouvera à nouveau dans une telle situation.

Des intervenants de la Ville ont présenté ce plan à une centaine de citoyens, mardi soir. D’entrée de jeu, la Ville a tenu à indiquer que si des épisodes comme ceux de 2017 et 2019 venaient qu’à se répéter, elle ne prendra plus uniquement sur ses épaules le déploiement des mesures d’urgence et la mise en place d’infrastructures temporaires afin de protéger les citoyens touchés, ainsi que leur propriété. La mise en place de ces mesures a en effet coûté respectivement 379 000 $ et 421 000 $ à la Ville en 2017 et 2019, sans compter l’impact sur la santé des employés de la Ville, notamment ceux des travaux publics et du service de la sécurité incendie qui sont sortis pour la plupart très fatigués, voire épuisés, de ces deux printemps.

Concrètement, la Ville a pris la décision que ses employés n’allaient plus remplir les sacs de sable qu’elle met à la disposition des riverains. Par contre, elle assure qu’elle fournira le sable, les sacs de plastique et les outils nécessaires à leur remplissage. De plus, elle continuera à chapeauter le travail des bénévoles.

Comme il n’a pratiquement pas été utilisé en 2017 et 2019, elle n’ouvrira plus de centre d’hébergement où les gens pourront passer la nuit. Les personnes qui auront besoin d’un toit pour une période temporaire seront tout de même prises en charge et dirigées vers un établissement hôtelier. Les citoyens sinistrés auront cependant toujours un endroit à leur disposition pendant la journée où ils pourront se réchauffer, prendre un café, recharger leur téléphone cellulaire en cas de panne d’électricité ou simplement discuter entre eux.

«Qu’il y ait des inondations aux 20 ans, on peut gérer ça. Mais aux deux ans, c’est un peu plus compliqué, notamment financièrement. [...] On ne vous laisse pas tomber. On vous a offert un service en ‘‘Cadillac’’ en 2017 et l’an dernier, mais ç’a été coûteux», a expliqué la mairesse, Geneviève Dubois.

Les représentants de la Ville ont également profité de l’occasion pour sensibiliser les riverains au fait qu’il existe des moyens efficaces à leur disposition pour protéger leur propriété contre l’eau et les déchets que la marée amène avec elle et laisse sur les terrains. Ils ont notamment présenté des images de barricade faites en bois et fabriquées à faible coût qui ont été efficaces dans d’autres régions du Québec touchées le printemps dernier.

Ces annonces ont été bien accueillies par les citoyens qui avaient répondu positivement à l’invitation de la Ville en assistant à la séance d’information. Plusieurs ont d’ailleurs profité de l’occasion pour remercier la Ville pour son soutien et son aide dans ces moments difficiles. «Je me suis senti appuyé par la Ville de Nicolet. J’ai regardé ce qui s’est fait ailleurs et je vous lève mon chapeau», a notamment lancé un citoyen.