Le niveau du lac Saint-Pierre a continué à monter pendant la fin de semaine.

Inondations: la situation se stabilise dans la région

Trois-Rivières — Après avoir diminué vendredi, le niveau du lac Saint-Pierre est remonté au cours de la fin de semaine, s’établissant à un peu plus de 3,60 m dimanche soir. La Sécurité civile croit cependant que son niveau restera stable lundi et redescendra à partir de mardi.

Les conséquences de la pluie qui est tombée abondamment vendredi et samedi sont donc moins fortes que ce qu’avait appréhendé l’organe gouvernemental. Par ailleurs, le débit des rivières de la Mauricie qui étaient sous surveillance a déjà commencé à diminuer.

«Les cours d’eau ont atteint leur maximum, mais les rivières du nord sont à la baisse, indique Bernard Létourneau, porte-parole de la Sécurité civile. Mais c’est un peu plus lent à descendre à cause de la fonte des neiges.»

La rivière Mékinac, qui avait atteint des niveaux inquiétants ces derniers jours, a dégonflé, à tel point que la Sécurité civile et les militaires déployés sur place devraient être démobilisés d’ici lundi. La Sécurité civile affirme également que le niveau de la rivière Saint-Maurice n’est pas alarmant et qu’Hydro-Québec a confiance de pouvoir gérer la situation avec ses barrages.

Cependant, la baisse du débit des rivières Batiscan et du loup sera plus lente, prévient la Sécurité civile. La route 349 a d’ailleurs été fermée aux petits véhicules, tard samedi soir, entre Saint-Alexis-des-Monts et Saint-Paulin.

«On a eu toute une surprise, parce qu’il n’y avait pas d’eau sur l’asphalte en début de soirée, samedi, et puis quelques heures plus tard, il y avait 15 pouces, explique Michel Bourrassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts. Mais ça a bien diminué depuis ce matin (dimanche), il reste à peu près 10 pouces d’Eau sur la route. Avec le temps froid et le fait qu’on n’annonce pas de pluie lundi, on espère que ça va se régler.»

Baisse dès mardi

La Sécurité civile est optimiste pour les prochains jours, même si elle reste vigilante. Plusieurs facteurs devraient aider les cours d’eau de la région à diminuer, à commencer par la météo. Selon les prévisions d’Environnement Canada, du temps frais est prévu pour les prochains jours, ce qui devrait ralentir la fonte des neiges. Par ailleurs, aucun épisode de pluie n’est prévu pour les prochains jours. Le phénomène de grandes marées qui empêchait le surplus d’eau dans le lac Saint-Pierre de bien s’écouler est également terminé. Enfin, les vents qui ont créé des vagues samedi, ce qui a endommagé des digues de sacs de sable, notamment à Trois-Rivières, se sont calmés dimanche et devraient rester à une force acceptable lundi.

De nombreuses maisons sont complètement entourées d'eau, notamment près du chemin Louis-Gatineau, à Yamachiche.

La Sécurité civile croit toujours qu’un retour à la normale est envisageable le 5 mai prochain. Le ministère de la Sécurité publique se prépare d’ailleurs déjà au rétablissement de la situation.

«De nouvelles versions des documents s’adressant aux sinistrés ont été déposées sur notre site internet, indique Bernard Létourneau. On invite les gens à les consulter pour savoir quoi faire lorsqu’ils retourneront chez eux et pour faire leurs demandes d’aide financière.»

La mairesse de Trois-Rivières par intérim, Ginette Bellemare, s’est adressée à ses concitoyens dans un message en direct sur Facebook, samedi et dimanche matin. Elle a enjoint les Trifluviens affectés par les inondations à s’armer de courage et à ne pas hésiter à demander de l’aide au besoin, par le biais du 311.

Une quarantaine d’employés municipaux étaient sur le terrain à Trois-Rivières, dimanche. L’armée était également de retour pour réparer et consolider les digues affectées par les vagues de samedi.

Plus chanceux qu’ailleurs?

La situation semble d’ailleurs moins dramatique en Mauricie et au Centre-du-Québec que dans certaines régions du Québec. La rupture d’une digue à Sainte-Marthe-sud-le-Lac, dans les Laurentides, a forcé l’évacuation de 6000 personnes, dans la nuit de samedi à dimanche, faisant d’un coup tripler le nombre d’évacuations à cause des inondations (lire autre texte).

«Je ne veux surtout pas banaliser ce qu’ont vécu les gens ici, mais on a été pas mal plus chanceux qu’à d’autres endroits, confirme M. Létourneau. L’armée est arrivée plus tôt et les gens ont eu le temps de se préparer. À Sainte-Marthe-sur-le-Lac, personne ne pouvait rien faire.»

En Mauricie, 510 résidences étaient toujours inondées, 606 étaient isolées et 14 personnes étaient évacuées, selon le bilan de la Sécurité publique de dimanche soir, soit légèrement moins que vendredi soir. À Nicolet et Bécancour, la situation est demeurée sensiblement la même, avec 115 résidences inondées, 144 isolées et plus aucune évacuation.

Le niveau du lac Saint-Pierre devrait redescendre à partir de mardi.

Au Québec, le nombre de résidences inondées a grimpé à 6424, celui des résidences isolées, à 3508, et celui des personnes évacuées, à 9522.