Inondations: en attente des répercussions de la pluie de lundi

TROIS-RIVIÈRES — L’impact de l’importante quantité de pluie tombée sur la région lundi reste encore à déterminer, mais s’il y en a un, il se fera davantage sentir en Mauricie qu’au Centre-du-Québec, indique la Sécurité civile.

«Oui, il y a eu beaucoup de pluie, mais une grosse quantité a été absorbée par la neige. On verra dans 24 à 48 heures quelles en seront les répercussions», indique Sébastien Doire, directeur régional de la Sécurité civile.

Ces éventuelles répercussions n’inquiètent pas vraiment M. Doire du côté du Centre-du-Québec. En effet, au sud du fleuve Saint-Laurent, il ne reste à peu près plus de neige. C’est une autre histoire en Mauricie, où il reste encore de bonnes quantités de neige, puisqu’il y en a eu en abondance au cours de l’hiver.

«À date, ça va bien, il reste à voir comment ça évolue pour les prochains jours. On va surveiller la situation», assure M. Doire.

Selon les données recueillies par le ministère de la Sécurité publique, dans la région, seul le lac Saint-Pierre est au-dessus du seuil d’inondation mineure (2,60 m), à 2,65 m. Il était toutefois en baisse, mardi soir. Quant aux autres cours d’eau qui posent régulièrement problème au printemps, soit les rivières du Loup, Batiscan, Maskinongé et Croche, leur débit était nettement en dessous du seuil d’inondation mineure. Il était cependant en hausse, mardi soir.